L’art du burlesque parfaitement maîtrisé

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
L’art du burlesque parfaitement maîtrisé
Photo : Pénélope Clermont

Près de 15 ans sont passés depuis les premières représentations du Mystère d’Irma Vep, production de Juste pour rire mettant en vedette Serge Postigo et Éric Bernier, et le succès est toujours au rendez-vous. C’est une salle complète et comblée, au Théâtre du Vieux-Terrebonne, qui a récemment applaudi l’excentricité, voire les acrobaties dont font preuve les deux comédiens de cette œuvre gotico-ridiculo-kitsch où les pitreries sont la norme. On pourrait faire bien sûr toute une analyse des personnages, de leurs fantasmes refoulés à leurs difficultés à être eux-mêmes, mais ce qu’on retient surtout d’Irma Vep, avouons-le, ce sont les décrochages contrôlés, l’humour décalé, les dizaines de personnages incarnés par deux comédiens au sommet de leur art et surtout, les quelque 70 changements de costumes qu’ils effectuent au cours d’une seule et même représentation. Comment? On se pose encore la question! Qui a tué qui? Ou même, qui était qui? Est-ce que quelqu’un s’en souvient seulement? Ce qu’il est impossible d’oublier par contre, c’est l’écho des rires parmi le public.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar