L’ARTERRE porte ses fruits

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
L’ARTERRE porte ses fruits
Daniel Bérard et Denise Paquette en compagnie des aspirants agriculteurs jumelés Alexandre Russell, Éric Boucher et Danelia Lopez, ainsi que de l'agente régionale Isabelle Hardy (au centre). (Photo : courtoisie)

Un an après son implantation dans Lanaudière, le service l’ARTERRE, axé sur l’établissement de la relève non apparentée dans le monde agricole en jumelant des aspirants agriculteurs à des propriétaires, donne des résultats. À ce jour, 35 aspirants agriculteurs travaillent sur un plan d’affaires et souhaitent s’établir ici, et déjà trois jumelages ont été réalisés.

De plus, 60 aspirants hors région «ont identifié Lanaudière pour un éventuel établissement». C’est ce qu’a annoncé Isabelle Hardy, agente régionale de développement agricole pour Lanaudière Économique, le 19 septembre en conférence de presse. L’événement se tenait à Mascouche, aux Jardins des rêveurs de Daniel Bérard, où deux nouvelles entreprises se sont établies.

En effet, Éric Boucher et Danelia Lopez, des Jardins de Mascouche, ont loué quatre hectares de terre pour y offrir l’autocueillette de petits fruits et de légumes. Les Jardins Russell & Prévost, une entreprise maraîchère de fines herbes, d’ail et de légumes, loue pour sa part un hectare à M. Bérard.

Il s’agit là de deux des trois jumelages réalisés dans Lanaudière au cours de la dernière année. «On veut redonner à la ferme sa vocation nourricière. On voudrait voir courir les enfants de toute la communauté dans nos champs», a illustré Denise Paquette, conjointe de M. Bérard.

Éric Boucher a tenu à remercier les propriétaires pour leur «appui incroyable» ainsi que l’ARTERRE, qu’il a comparé, à la blague, au «Tinder de l’agriculture».

Partout au Québec

Ce succès local fait écho à la situation ailleurs en province, comme en a témoigné la directrice générale du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec, Brigitte Dumont, en présentant les résultats dans les 73 MRC qui ont adhéré à l’ARTERRE. «Au total, environ 1 200 aspirants et 800 propriétaires se sont inscrits. Nous avons réalisé une trentaine de jumelages et 25 sont en cours», détaille-t-elle.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar