Le cadeau de l’or bleu

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Le cadeau de l’or bleu
La fondatrice de Puits Eau Mali, Nicole Meunier, accompagnée de son mari, Jean-Pierre Monette, et du chef du village de Noumafara, lieu du premier forage de la tournée 2019. (Photo : courtoise)

Depuis 10 ans, Puits Eau Mali (PEM) a permis à des milliers de Maliens d’avoir accès à une source d’eau potable dans leur village, près de leur demeure. Au terme de son dernier périple, en février, l’organisme de Terrebonne aura effectué un total de 53 forages en 10 ans, dont 9 depuis le début de l’année 2019. À ce total de puits forés s’ajoutent 20 moulins à moudre dans certains villages.

Pour la fondatrice, Nicole Meunier, et son équipe, les derniers forages n’ont pas toujours été chose simple. D’ailleurs, la mission a plutôt mal débuté au début du mois de janvier. «Notre boîte de nourriture contenant toutes nos denrées n’est pas arrivée en même temps que nous. Nous étions inquiets, car nous avions pour six semaines de nourriture», mentionne Mme Meunier en ajoutant que tout est rentré dans l’ordre trois jours plus tard.

Un début difficile

Pour ajouter à cette crainte de début de séjour, Nicole Meunier est tombée malade et affaiblie. Elle s’est tout de même présentée dans les villages à forer pour l’importante étape de l’engagement, c’est-à-dire la signature d’obligations mutuelles par le chef et les villageois.

À quelques occasions, les forages ont été difficiles, soit parce que les foreurs ne réussissaient pas à trouver le bon débit d’eau, soit parce que la machinerie cassait.

«Heureusement, dit Nicole Meunier, nous avons toujours trouvé des solutions à ces petits inconvénients pour faire place aux célébrations d’inauguration des puits dans les villages.»

Une fin héroïque

Encore une fois, Nicole Meunier a reçu deux demandes en mariage de la part de chefs de village. «Ce n’est pas la première fois que ça arrive, indique Jean-Pierre Monette, le conjoint de la fondatrice de PEM, mais le prix que je demande est toujours trop élevé (cinq chèvres, cinq vaches et cinq moutons)», ajoute-t-il en riant.

Et pour célébrer le 10e anniversaire de l’organisme, un cocktail et un souper se tiendront le 13 avril au Centre Angora, à Terrebonne.

Pour tout savoir des missions effectuées par PEM, pour faire un don ou pour contacter les responsables, visitez le www.puitseaumali.org ou la page Facebook de l’organisme. Vous pouvez également téléphoner au 450 416-4789 ou écrire à puitseaumali@gmail.com.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar