Le chemin Saint-Henri, l’un des pires

Le chemin Saint-Henri, l’un des pires
Au moment d’écrire ces lignes, l’artère de Mascouche occupait le 5e rang des pires routes.

En 2018, le chemin Saint-Henri à Mascouche a terminé au 3e rang des pires routes du Québec après la compilation des votes des usagers de la route ayant participé à la campagne de CAA-Québec.

Pour la présente campagne, il n’est donc pas étonnant de retrouver le chemin Saint-Henri dans le top 10 après deux semaines d’enregistrement des votes, car les travaux de réfection sont à venir. Au moment d’écrire ces lignes, l’artère de Mascouche occupait le 5e rang des pires routes.

Bien que planifiés dans la programmation des travaux d’infrastructures, ces travaux se feront en plusieurs phases. Une première phase de réfection est prévue cet été de la rue Charbonneau jusqu’à L’Épiphanie. D’autres travaux sont prévus en 2020, entre les rues Jeannotte et Saint-Pierre. Quant au reste, soit du virage pour autobus près de la rue Charron jusqu’à l’autoroute 25, les travaux seraient réalisés en 2028.

«Toutefois, nous informe la Ville de Mascouche, les besoins peuvent être réévalués en fonction des priorités et de l’état de la détérioration des routes au fil des ans.»

Automobilistes, piétons, cyclistes routiers et chauffeurs ont jusqu’au 25 mai pour voter pour la pire route du Québec en visitant le https://piresroutes.com/clubs/caaquebec-fr. (GF)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar