Le dévouement des étudiants

Qui a dit que les jeunes d’aujourd’hui sont surtout préoccupés par leur personne? Chose sûre, au Collège Saint-Sacrement, on fait tout pour changer cette perception.

Éric Ladouceur

Pour une deuxième année, le Collège a rendu obligatoire le programme « Engagement social et communautaire » pour tous les étudiants de la troisième secondaire, soit pour un peu plus de 280 jeunes. « C’est un programme que nous avons mis sur pied afin de sensibiliser les jeunes à l’importance de s’impliquer socialement. Ça fait partie d’une forme d’éducation qui contribue au développement de la personne », explique Alain Barette, directeur pédagogique au premier cycle.

Pour remplir les conditions du programme, chaque jeune doit effectuer une vingtaine d’heures de bénévolat dans un organisme communautaire, soit 10 heures seul et 10 heures en équipe.

« Ce sont eux qui choisissent les organismes dans lesquels ils veulent s’impliquer. On reçoit également des demandes des organismes et on tente de faire concorder les intérêts du jeune avec la tâche bénévole à faire », ajoute M. Barette.

Première expérience

Tous les jeunes qui participent au programme en sont à leur première expérience. Si certains trouvent plus difficile de dénicher une forme d’activité qu’ils aiment, d’autres en redemandent et continuent d’aider même après avoir terminé leurs études, comme le mentionne Jeannine Cossette, une femme très impliquée au sein de la communauté. « C’est un programme qui représente une belle façon d’initier les jeunes au bénévolat et à l’implication sociale. Moi, j’appelle régulièrement au Collège pour obtenir de l’aide des jeunes dans mes nombreuses tâches bénévoles, comme la préparation des collations pour les élèves de l’école Saint-Louis et la décoration du Chalet Daunais à l’Halloween. Les jeunes me donnent un énorme coup de main et je l’apprécie beaucoup chaque fois », souligne Mme Cossette.

Cette dernière cite d’ailleurs en exemple un jeune homme qui, après l’avoir aidée dans différentes tâches par le programme « Engagement social et communautaire », a décidé de continuer à s’impliquer auprès de la Société canadienne du cancer. « Le programme du Collège Saint-Sacrement nous aide à préparer la relève en action communautaire. Ça aussi, c’est important », conclut Mme Cossette.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar