Le drapeau du coquelicot flotte à Terrebonne

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Le drapeau du coquelicot flotte à Terrebonne
Photo : Jean-Marc Gilbert

Depuis le 25 octobre et jusqu’au jour du Souvenir, le 11 novembre, le drapeau du coquelicot flotte sur un mât près de l’hôtel de ville de Terrebonne en souvenir des vétérans qui ont combattu au sein des forces canadiennes. La Ville répond ainsi à une demande de la Légion royale canadienne Terrebonne Heights, située à Mascouche. «Nous nous souviendrons», peut-on lire sur le drapeau blanc orné d’un coquelicot rouge, symbole des anciens combattants. Touché par le geste, le président de la Légion, Mario Miller, a pris la parole en marge du conseil municipal du 28 octobre pour remercier la Ville et demander aux gens de contribuer généreusement à la campagne du coquelicot qui bat son plein et qui sert à amasser des fonds pour pouvoir continuer de soutenir les anciens combattants. «Beaucoup de gens viennent cogner à notre porte (…) soit pour un dentier brisé, pour une nouvelle paire de lunettes ou pour des soins psychologiques, physiques ou palliatifs», dit M. Miller, lui-même vétéran de la Bosnie. Il était accompagné du vétéran sergent d’arme Jocelyn Jalbert, du vétéran de l’Afghanistan François McElligott, et du député fédéral de Terrebonne et aussi vétéran de l’Afghanistan, Michel Boudrias. Le maire Marc-André Plante a salué le courage des vétérans et celui de leurs proches qui les soutiennent au quotidien.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar