Le Festival de peinture à Mascouche se paye un 30e

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Le Festival de peinture à Mascouche se paye un 30e
Des performances ont marqué l’imaginaire des visiteurs du Festival de peinture à Mascouche en 2018, notamment l’artiste de body painting Lorie Hamel. (Photo : archives)

ÉVÉNEMENT CULTUREL DE L’ANNÉE

Les organisateurs ne pensaient peut-être pas atteindre l’étape vénérable d’une 30e édition lorsqu’ils ont lancé le Festival de peinture à Mascouche en 1989, mais c’est maintenant chose faite. L’incontournable événement en arts visuels dans Les Moulins mérite le titre d’événement culturel de l’année pour ce qu’il a réussi à accomplir en trois décennies.

Ce sont près de 100 artistes peintres en provenance de partout au Québec qui se sont donné rendez-vous au parc du Grand-Coteau du 1er au 3 septembre. De tous les horizons et de tous les niveaux, du peintre amateur à l’artiste de renom, il y en avait pour tous les goûts.

Et il y aurait pu en avoir plus, mais depuis quelques années déjà, le Festival mise davantage sur la qualité, ce qui lui a permis d’offrir un volet éducatif plus important avec l’ajout de classes de maîtres.

C’est en octobre 1989 qu’une première exposition est présentée à Mascouche. Ce tout premier événement artistique, né de l’activité Rues principales, met alors en évidence les œuvres du célèbre peintre mascouchois Georges Delfosse et permet la rencontre de dizaines d’artistes professionnels et amateurs.

L’année suivante, le Festival est officiellement incorporé et se donne dès lors la mission première de créer un événement annuel permettant aux peintres de toutes catégories et de toutes tendances de s’exprimer.

Au cours des années, la renommée de l’organisme et de son événement annuel ne cesse de croître grâce, notamment, à la présentation d’artistes invités aussi prestigieux que diversifiés. En 2018, il s’agissait de Martin Blanchet. Le volet éducatif sert aussi très bien l’événement, comme les artistes en développement.

Quant à la 31e édition, elle sera marquée par une nouvelle appellation. Le Festival de peinture à Mascouche deviendra en effet le Festival des arts de Mascouche. «On veut s’ouvrir à d’autres formes d’art, inclure l’art numérique par exemple. Le monde des arts change et évolue, on s’est dit qu’avec un nouveau nom, on ouvrait la porte à plus de diversité», a commenté la directrice générale du Festival, Chantal Peterson.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar