Le fonds d’urgence de Centraide interpelle les organismes mascouchois

Le fonds d’urgence de Centraide interpelle les organismes mascouchois
Centraide Lanaudière relance l’invitation aux organismes communautaires de Lanaudière de présenter une demande aux fonds d’urgence et de relance, puisque des sommes sont encore disponibles, que les besoins sont grands et que les défis sont de taille pour y répondre.

La direction de Centraide Lanaudière désire faire le point quant à l’utilisation et la répartition de son fonds d’urgence et de relance qui a été mis en place afin de soutenir judicieusement les organismes de la région qui en ont fait la demande. Elle invite aussi les organismes du sud de la région à se manifester.

À ce jour, 34 demandes provenant d’organismes communautaires dans l’une ou l’autre des MRC qu’elle dessert, soit la MRC de D’Autray, L’Assomption, Joliette, Montcalm et Matawinie, de même que l’agglomération de Mascouche ont été enregistrées. De ce nombre, 25 ont été acceptées, sept ont été refusées et deux sont en cours d’analyse. Jusqu’à maintenant, plus de 142 000 $ leur ont été répartis selon leurs besoins.

L’équipe de Centraide Lanaudière se soucie du nombre très peu élevé de requêtes provenant de certaines des MRC qu’elle dessert, sachant que les besoins sont criants et que le fonds est ouvert à tous les organismes, même ceux qui ne font pas partie de son réseau habituel d’entraide. Seulement 18 % des demandes qui ont été soumises proviennent du sud de Lanaudière, soit des organismes de la MRC de L’Assomption et de l’agglomération de Mascouche.

À ce sujet, la directrice régionale par intérim, Maude-Érica Desjardins, a précisé que : « Pour bénéficier de l’aide financière, les organismes de la région doivent faire une demande sur le site de Centraide Lanaudière et doivent répondre à quelques critères d’admissibilité ».

18Utiliser les sommes judicieusement

« Il est de notre responsabilité de s’assurer que les sommes soient utilisées judicieusement pour répondre aux besoins qu’occasionne la crise actuelle, tout en validant l’adéquation des requêtes avec notre propre mission et en évitant les dédoublements de financement », a mentionné la directrice régionale par intérim.

Mme Desjardins a précisé que : « Toutes les demandes sont étudiées, mais qu’elles ne peuvent pas être toutes retenues. Premièrement, il faut s’assurer que les critères d’admissibilité soient respectés. Par la suite, il faut s’assurer que les demandes répondent à des besoins prioritaires et immédiats qui découlent de la COVID-19. Nous avons aussi l’obligation de gérer les fonds de façon responsable en s’assurant qu’il n’y ait pas de dédoublements compte tenu des autres mesures d’urgence et autres ressources financières qui sont déjà disponibles dans Lanaudière. »

Elle a ajouté que Centraide Lanaudière fait toujours un effort concerté dans le but d’assurer une distribution équitable des fonds sur l’ensemble du territoire que l’organisme dessert et selon les demandes qu’il reçoit. (EB)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar