Le héros des 24 heures souligne le travail d’équipe

Par Stéphane Fortier
Le héros des 24 heures souligne le travail d’équipe
Le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, la présidente du CAT, Rosanne Rioux, et le conseiller municipal Éric Fortin entourent le champion des 24 heures d’aviron, Sébastien Houle. (Photo : Stéphane Fortier)

Le Club d’aviron Terrebonne (CAT) tenait sa 7e édition des 24 heures d’aviron au parc de la Rivière à Terrebonne, les 17 et 18 août, et cette année, un seul participant était en lice, soit Sébastien Houle. Il a réussi l’exploit haut la main.

Il s’agissait de parcourir un trajet de deux kilomètres autant de fois que le permettaient les 24 heures. Sébastien a fait le parcours pas moins de 86 fois. Il a donc parcouru 172 kilomètres de samedi midi au dimanche à la même heure. Et il a donné pas moins de 30 000 coups de rames.

Il va de soi que Sébastien était fort heureux d’avoir réussi l’exploit. «Samedi, je me suis levé avec de gros doutes», nous dit-il en souriant, lui qui avait réalisé l’exploit l’année dernière année, mais en équipe. Cette fois, il était seul avec des accompagnateurs qui alternaient aux deux heures environ. «C’est vraiment un travail d’équipe en fait. À 4 heures du matin, après 16 heures, j’ai rencontré le mur. Mais la personne qui était avec moi a su trouver les bons mots et j’ai continué. Ça te passe plein de fois par la tête d’arrêter, mais tu te dis chaque fois que tu es capable, qu’il ne faut pas lâcher», raconte-t-il.

La présidente du Club d’aviron, Rosanne Rioux, comme son collègue Daniel Aucoin, entraîneur-chef, ont tenu à souligner le travail des jeunes du club qui étaient sur place et qui ont travaillé très fort pour que ces 24 heures soient un succès. «Bravo à Sébastien, mais aussi et surtout à nos jeunes qui ont su gérer l’organisation de cet événement de main de maître», d’affirmer Daniel Aucoin.

«Les 24 heures, c’est une activité de reconnaissance du Club d’aviron. Tout le monde reconnaît leur travail», a déclaré pour sa part le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, qui a remis à Sébastien Houle le chandail officiel montrant que ce dernier avait réussi l’exploit.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar