Le Mot pour animer une communauté

Pénélope Clermont

journaliste@larevue.qc.ca

Le Mot pour animer une communauté
Organisateurs et partenaires unissent leurs mots pour inviter la population à célébrer la francophonie du 19 au 25 mars. (Photo : Pénélope Clermont)

Le Festival de la francophonie des Moulins, et non plus uniquement du Vieux-Terrebonne, revient en force cette année. Une semaine d’activités à Terrebonne comme à Mascouche, durant laquelle les amoureux de la langue française pourront célébrer ensemble Le Mot!

«Ce qui me fascine avec le festival Le Mot, ce sont les organismes qui s’impliquent pour proposer plein d’activités. C’est un bel exemple d’un esprit d’équipe qui permet d’animer notre communauté depuis six ans cette année», a introduit François-René Despatis L’Écuyer, membre du comité organisateur avec Johanne Fréchette, François Lavoie et Robert Ménard.

C’est à La Revue, partenaire de l’événement, que le dévoilement de la programmation du festival qui prendra forme du 19 au 25 mars a été réalisé. «La Revue est un fleuron de la francophonie de la région. On ne pouvait pas passer à côté de son histoire d’hier, d’aujourd’hui et de demain», a souligné François Lavoie avant de détailler les activités à venir.

Poésie, chanson, écriture, théâtre…

Il y en aura pour tous les goûts lors de cette semaine de la francophonie. L’ouverture du festival se fera à l’occasion d’un 5 à 7 organisé par le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, au Bistro L’Aparté, le 19 mars. S’enchaîneront ensuite de multiples ateliers et activités, notamment une conférence de Donna Sénécal portant sur la résilience, des initiations à l’escrime de la Garde du lys, une soirée d’écriture avec la Cité des Mots et une autre de contes et légendes proposée par François Lavoie.

La soirée du vendredi 23 mars sera fort chargée avec Chansons et poésies de François-René Despatis L’Écuyer, les Sets calés de l’AQLF et Pop-up Karaoké de la SODAM. Quant au samedi, le Théâtre Côte à Côte présentera deux pièces de théâtre (La Déprime et Les héros de mon enfance), Normand Ouimet et Olivier Lamarre proposeront la conférence Se j’ter dans le vide – Cheminer à travers les mots et la musique au Jardin Moore, et Isabelle Cyr et Yves Marchand joueront avec les mots et la chanson à la Brûlerie de la rivière. Affichant complet, le spectacle d’Andréanne A. Malette au Moulinet figure aussi parmi la programmation.

Enfin, il sera encore possible pour les gens d’assister aux pièces du Théâtre Côte à Côte le dimanche 25 mars. Les Ruches d’art seront aussi en action dans le Vieux-Terrebonne.

Le français comme maison

Le Mouvement coopératif La Ruche est en quelque sorte le souffle qui a permis au festival de récidiver cette année, tout en réunissant encore plus d’intervenants sur un territoire plus vaste. Pour clore la conférence de presse, Normand Ouimet a récité un texte tout en images et en poésie de Valérie Dezelak portant sur la langue française, intitulé Je suis votre maison.

«Comme tout le monde, j’ai des particularités, des caprices et des incongruités. Mais n’est-ce pas ce qui me rend aussi extraordinaire? […] [J’aime] faire le pont, même la split, entre les différents accents, qu’ils soient graves, aigus ou perplexes. […] Derrière mon joual se cache une sagesse infinie. […] Malgré ce que certaines mauvaises langues racontent, je suis loin d’être à la fin de ma vie. Mon avenir est à perte de vue. Je suis le français. Je suis votre maison, partout à travers le monde. Habitons ensemble. Célébrons ensemble!» a-t-il conclu.

Visitez la page Facebook «Le Mot» pour la programmation détaillée.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar