LE PLAINOIS : Lucie Lecours, députée depuis un an

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
LE PLAINOIS : Lucie Lecours, députée depuis un an
Lucie Lecours, députée de Les Plaines. (Photo : courtoisie)

ELLE VOUS REPRÉSENTE

Après un an à titre de député de Les Plaines, est-ce que votre rôle s’apparente à l’idée que vous vous faisiez de ce travail?

Je ne me suis jamais réellement fait d’idée à propos du lot de travail d’un député. Dans le passé, à titre de journaliste, j’ai eu à parler à plusieurs députés et je sais pertinemment qu’ils travaillent fort. Non seulement en circonscription, mais à Québec, en commission parlementaire. J’ai d’ailleurs eu l’honneur d’être nommée sur deux commissions parlementaires qui m’ont tenue occupée toute la dernière session parlementaire, soit la commission des relations avec les citoyens et la commission des institutions. Je suis également fière d’être l’adjointe parlementaire de la ministre de la Justice, Sonia LeBel, pour le volet de la protection des consommateurs. Puis en circonscription, je dois rencontrer les citoyens, les écouter, les aider, prendre des dossiers qui sont importants à leurs yeux afin de les pousser plus loin. Heureusement que j’ai l’aide d’une équipe formidable dans tout cela!

Quelle est votre plus grande réalisation à titre de députée après un an dans le gouvernement?

Avoir fait connaître aux organismes de notre territoire plusieurs programmes qu’ils ne connaissaient pas ou qu’ils connaissaient peu. Comme membre de la CAQ, l’immigration et la laïcité sont aussi des réalisations importantes. Je m’en fais parler tous les jours, par des employeurs pour l’immigration et par des gens pour qui la laïcité inscrite noir sur blanc dans une loi était importante à ce moment-ci de notre histoire.

Quels dossiers de la circonscription attireront le plus votre attention au cours de la session d’automne?

Personnellement, en tant qu’individu et élue, c’est le dossier des commissions scolaires – avec un éventuel projet de loi –, celui de la santé – auquel la ministre McCann accorde énormément d’efforts – et le projet de maisons des aînés de ma collègue Marguerite Blais. Ils ont été mes préoccupations avant de me lancer en politique, mes priorités en acceptant l’invitation de la CAQ et des dossiers importants pour notre gouvernement. Bien entendu que le dossier de l’élargissement de la 337 sera MON dossier, celui que je porte depuis le jour UN de mon élection.

L’élargissement de la route 337 faisait partie des promesses de la CAQ en campagne électorale. Où en est ce dossier?

Je peux vous dire que je suis une acharnée, à la limite harcelante auprès non seulement de la direction régionale du MTQ, mais du ministre Bonnardel et de son équipe. Lorsque nous sommes arrivés au gouvernement, le dossier n’avait pas cheminé, malgré toutes les annonces. La direction régionale y travaillait, mais pas de façon intense, si je peux m’exprimer ainsi. En ce moment, les études hydrauliques sont terminées et en analyse. Évidemment, il n’y a pas d’élargissement sans achat de terrains et il faut aussi prévoir des mesures d’atténuation le temps des travaux. Bref, avec l’accord de tous les acteurs dans ce dossier, rien ne sera annoncé tant que toutes les ficelles ne seront pas attachées. Mais j’y travaille d’arrache-pied, croyez-moi!

Comme ancienne journaliste, que pensez-vous de la crise des médias qui sévit actuellement et de l’implication du gouvernement dans la sauvegarde des journaux régionaux?

J’ai vécu 24 ans dans le monde de la presse locale et régionale. J’ai été journaliste, rédactrice en chef, directrice de l’information et j’ai aussi été directrice des ventes, éditrice et directrice générale. Donc, autant l’information que la gestion, je connais! Je suis de celles et ceux qui croient qu’il faut trouver une solution durable et équitable, une solution qui ne sera pas un chèque en blanc, qui ne sera pas un sauvetage de l’État, mais qui sera une solution d’avenir. Pour vous, experts de l’information, mais pour nous, gens de la communauté, lecteurs, auditeurs, téléspectateurs qui s’informent là où on présente la bonne information.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar