Le Prélude veut « sauver la planète »

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Le Prélude veut « sauver la planète »
Environ une centaine d'élèves de l'école ont participé à cette marche. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Un peu plus d’une centaine d’élèves de la 1re à la 5e secondaire et de membres du personnel de l’école secondaire Le Prélude, à Mascouche, ont imité les centaines de milliers de Québécois qui ont marché pour le climat, le 27 septembre.

«Sau, Sau, Sau, Sauvons la planète!» Voici ce qu’ont chanté à tue-tête les élèves lors de la marche qui a duré environ 30 minutes, sur l’heure du midi.

En quittant le stationnement de l’école, ils ont emprunté la montée Masson, le boulevard Mascouche ainsi que les rues Gauthier et Le Gardeur avant de terminer la marche devant l’hôtel de ville.

L’initiative lancée par quelques étudiants a été encadrée par la direction de l’établissement et deux voitures de police pour s’assurer de son bon déroulement.

Sébastien Lemplatre, 17 ans, a été l’un des premiers à vouloir marcher pour le climat. Il ne cache pas qu’il aurait aimé une plus grande mobilisation de la part des 1 100 étudiants de l’école, mais était tout de même satisfait du résultat.

«J’ai l’environnement à cœur et je trouve ça important de soutenir Greta (Thunberg, la jeune militante dont le nom est sur toutes les lèvres) et de souligner ce qu’elle fait.»

Il dit s’inquiéter personnellement pour la survie de certaines espèces animales, dont la disparition pourrait avoir un impact sur la chaîne alimentaire, ainsi que par la fonte des glaciers qui pourrait entraîner une hausse du niveau de la mer et «inonder toutes les grandes villes sur le bord de l’eau», ajoute-t-il.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar