Le prix de l’excellence

Véronick Talbot
Le prix de l’excellence
Roxane Duhamel, vice-présidente de l’assemblée, s’est fait un plaisir de remettre le prix de la catégorie «Cadre ou professionnelle employée par un organisme à but non lucratif» à Micheline Cyr Asselin, directrice générale de la Maison des greffés du Québec.

MICHELINE CYR ASSELIN

Depuis plus de 24 ans, Micheline Cyr Asselin se dévoue corps et âme dans le milieu communautaire, où elle aime faire une différence dans la vie des gens. Habituée de travailler dans l’ombre, la Terrebonnienne brille à présent sous les projecteurs, puisqu’elle vient de se démarquer au concours «Excellence» du Réseau des femmes d’affaires du Québec (RFAQ).

Chaque année, ce prestigieux concours met en valeur les gestionnaires québécoises qui se démarquent par leur savoir-faire, leur savoir-être, leurs réalisations et leur rayonnement dans leur milieu d’affaires respectif. Après avoir été sélectionnée à titre de finaliste l’an dernier, Micheline Cyr Asselin a finalement remporté les honneurs cette année, dans la catégorie «Cadre ou professionnelle employée par un organisme à but non lucratif». Si elle a été choisie par le jury, c’est notamment pour le caractère exceptionnel de ses réalisations et pour sa contribution significative au succès de la Maison des greffés du Québec, à laquelle elle se consacre depuis une dizaine d’années.

Lorsqu’elle a entendu son nom au micro, lors du Gala du RFAQ, le 21 octobre, la femme de Terrebonne admet avoir été surprise. «Toutes les finalistes avaient tellement un bon dossier que je ne m’attendais pas à recevoir un tel honneur! Disons simplement que j’ai vécu des émotions fortes», confie la grande gagnante.

Des années de dévouement

Ceux et celles qui connaissent Micheline Cyr Asselin n’étaient toutefois pas étonnés de la voir remporter ce prix. «Cet honneur, elle le mérite amplement», croit Renée Brodeau, qui la côtoie quotidiennement à la Maison des greffés.

En effet, depuis qu’elle est toute jeune, la Terrebonnienne se consacre au milieu communautaire à raison de plusieurs heures par semaine. «J’ai toujours eu ça dans l’âme. Lorsque j’étais adolescente, j’aimais me rendre dans les centres d’hébergement pour personnes âgées, pour leur tenir compagnie. J’aime aider ceux qui m’entourent», admet humblement Mme Cyr Asselin.

Passionnée et passionnante

Depuis cette époque, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, et elle occupe maintenant le poste de directrice générale au sein de la Maison des greffés du Québec, qui héberge des patients en attente d’une greffe, les accueille lors de leur convalescence et les reçoit pour des suivis médicaux. Fondé par sa mère, Lina Cyr, cet organisme communautaire est unique en Amérique du Nord et peut accueillir jusqu’à 54 patients et accompagnateurs, la majorité habitant en région.

«Je suis ici depuis plus de 10 ans et j’adore cela. C’est sûr que c’est un emploi très exigeant, puisque je dois être disponible en tout temps, mais je suis passionnée», conclut-elle. Pour de plus amples informations sur la Maison des greffés du Québec, veuillez visiter le www.maisondesgreffes.com.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar