Plus de 30 ans de services aux entrepreneurs

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Plus de 30 ans de services aux entrepreneurs
En 1991, le SAJE s’associe à la SORDEM. On voit ici Clément Dallaire, alors président de la SORDEM, Richard Giraldeau, du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie, Charles Renaud, de la SORDEM, Martine Magnan, alors responsable du SAJE, et Claude Robichaud, coordonnateurs aux activités de la SORDEM et aujourd’hui directeur du CLDEM. (Photo : Pénélope Clermont)

Les services qu’offre le Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM) aux nouvelles entreprises ne sont certainement pas étrangers à l’excellent taux de réussite de celles-ci après cinq ans d’activité, soit un taux de 75 %.

Le soutien entrepreneurial sur le territoire n’a cependant pas toujours été le même. C’est en 1985 que le Service d’aide à l’entrepreneuriat jeunesse (SAJE) et le programme Jeunes Promoteurs sont mis en place. « On était deux personnes à travailler pour le SAJE. On aidait les jeunes entrepreneurs du mieux qu’on pouvait. On était comme des martiens, à parler de plans d’affaires », se souvient avec humour Martine Magnan, commissaire au démarrage d’entreprises du CLDEM.

Parallèlement à l’intégration du SAJE à la Société régionale de développement économique des Moulins (SORDEM), en 1991, la mesure Soutien au travail autonome d’Emploi-Québec est créée. En 1994 arrive ensuite le plan Paillé du gouvernement du Québec, qui offrait du financement au démarrage. Selon Mme Magnan, on était alors dans une période phare pour les entrepreneurs, pour qui le financement est moins accessible aujourd’hui.

Quatre ans plus tard, la SORDEM devient le CLDEM. On met alors en place le Fonds local d’investissement (FLI) et le Fonds d’entreprises d’économie sociale. Dès 2007, les entrepreneurs peuvent être accompagnés par un mentor de la cellule de Mentorat des Moulins, tandis qu’un an après, une entente pour l’accès au financement de Futurpreneur Canada permet au CLDEM de proposer celui-ci aux entreprises qu’il épaule.

Plus récemment, d’autres ententes ont mené à l’implantation du programme Créavenir avec Desjardins, en 2017, ainsi que du Fonds local d’investissement par la MRC, en 2018. Cette année a aussi marqué l’obtention des financements pour l’incubateur InnoHub La Centrale.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar