LE REFLET – Ville de Terrebonne : Là où il fait bon vivre… et investir

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
LE REFLET – Ville de Terrebonne : Là où il fait bon vivre… et investir
Une partie du conseil municipal de la Ville de Terrebonne : Yan Maisonneuve, Simon Paquin, Brigitte Villeneuve, le maire Marc-André Plante, Nathalie Bellavance et Réal Leclerc.

Consciente de son rôle de leader lorsqu’il est question de développement démographique et économique, la Ville de Terrebonne ne lésine pas sur les efforts pour offrir à ses citoyens et à ses entrepreneurs un lieu où il fait bon vivre… et investir.

Les gens sont nombreux à choisir Terrebonne et ainsi, à profiter d’un espace de vie où ils pourront s’épanouir, que ce soit à travers une vie familiale, sociale ou professionnelle. La quantité de permis de construction émis en 2019 illustre bien la popularité sans cesse grandissante de la 10e ville la plus populeuse au Québec.

En date du 4 octobre, la Ville de Terrebonne avait généré des investissements de l’ordre de 219 557 817 $ en 2019, tous secteurs confondus, pour un total de 113 permis pour la construction de nouveaux bâtiments, soit 838 nouveaux logements. À lui seul, le secteur résidentiel avait engendré des investissements de 152 689 588 $, soit 20 % de plus que l’année 2018 entière, aux dires du maire Marc-André Plante.

« On va de record en record. Ça illustre et confirme que la région est une locomotive importante pour le grand Montréal et même pour le Québec sur le plan du développement économique, affirme-t-il. Et ça correspond aux investissements municipaux que nous avons faits dans la Croisée urbaine, les Jardins Angora et Urbanova. Les projets portent leurs fruits avec des retombées concrètes. »

Importants projets en branle

Ces projets qui s’enchaîneront sur plusieurs décennies ont le vent dans les voiles, tout comme l’administration municipale, si on se fie au premier magistrat. Au début de son mandat, ce dernier s’était donné l’objectif de mettre en route la Croisée urbaine et d’entamer les démarches pour l’élaboration d’un nouveau parc industriel dans l’est de la ville. Deux importants projets pour l’avenir de Terrebonne qui sont bel et bien en branle.

À plus court terme, l’avenir sera composé de la revitalisation du boulevard des Seigneurs et de son artère commerciale. « D’ici 2023, on peut s’attendre à un vaste chantier. Certaines conduites d’aqueduc doivent être remplacées et nous en profiterons pour moderniser le secteur. Ce sera un projet majeur », dévoile le maire.

Un Vieux-Terrebonne revigoré

Autre projet majeur : la vivification du Vieux-Terrebonne, principalement aux abords de la rue Chapleau. Des consultations en ce sens auront lieu à l’automne, d’annoncer M. Plante. « La rue Chapleau est la terre d’accueil du Vieux-Terrebonne. C’est important qu’elle représente qui nous sommes. Les consultations permettront d’évaluer le nombre d’unités que nous pourrons construire dans ce secteur et donc, les investissements à venir », fait-il savoir.

Dans le même sens, si la Ville de Terrebonne avait émis l’idée de déménager son hôtel de ville, faute d’espace dans le Vieux-Terrebonne, elle entrevoit désormais la possibilité de développer « un campus municipal », comme le décrit le maire. Le vieux quartier pourrait donc voir s’ériger de nouveaux bâtiments municipaux qui permettraient à la Ville d’y maintenir ses activités administratives. Le projet n’en est qu’au stade de la réflexion, mais encore une fois, il illustre bien la philosophie qui anime le conseil municipal : investir là où on souhaite faire fleurir le développement afin d’en inciter d’autres à suivre l’exemple.

 

Reportage publicitaire

 

Ville de Terrebonne

775, rue Saint-Jean-Baptiste

Terrebonne (Québec)  J6W 1B5

450 961-2001

www.ville.terrebonne.qc.ca

Partager cet article

Commentez l'article

avatar