Le Shack à Cadeaux s’ouvre à vous

Gilles Fontaine
Le Shack à Cadeaux s’ouvre à vous
Le Shack à Cadeaux, c’est une quinzaine de jeunes adultes en processus de réinsertion socioprofessionnelle, un programme du Carrefour jeunesse-emploi des Moulins. (Photo : Gilles Fontaine)

Le 16 novembre, à l’occasion de la Journée nationale de la culture entrepreneuriale et du programme Départ@9, le Carrefour jeunesse-emploi des Moulins inaugurait Le Shack à Cadeaux, une coopérative de produits artisanaux pour les Fêtes.

Le Shack à Cadeaux, c’est une quinzaine de participants du programme, âgés de 18 à 29 ans. Le projet d’insertion socioprofessionnelle aura pour but premier d’aider ces jeunes à retourner aux études ou sur le marché du travail.

«Le programme permet aussi de développer des compétences transférables en emploi, de mobiliser les jeunes, d’augmenter leur estime et la connaissance de soi par l’expérimentation», a souligné Isabelle Cholette, intervenante jeunesse.

Par les participants, de A à Z

Tous les postes des différents comités (comptabilité, ressources humaines, promotion et production) sont occupés par les jeunes de la coopérative.

Ils confectionneront aussi eux-mêmes les articles artisanaux : chandelles, tasses en porcelaine, décorations de Noël, mélange pour chocolat chaud et plusieurs autres articles qui sauront agrémenter votre temps des Fêtes.

Vous pouvez vous procurer les produits de Noël du Shack à Cadeaux en tout temps directement au Carrefour jeunesse-emploi des Moulins, 640, rue Langlois, bureau 3, Terrebonne, ou les mercredis et jeudis du 22 novembre au 14 décembre au Comptoir d’entraide de Terrebonne, 421, rue Léveillé, et les 7 et 14 décembre aux points de service de la Caisse Desjardins de Terrebonne. Au grand mérite des jeunes adultes de cette coopérative, 10 % des profits générés seront remis à Ma Fondation Sports et Jeunesse Lanaudière-Sud pour Opération Nez rouge.

Pour suivre l’aventure entrepreneuriale de la coopérative, consultez la page Facebook «Le Shack à Cadeaux».

Partager cet article

Commentez l'article

avatar