Le syndrome borderline chez les adolescents

Par Sophie Ginoux
Le syndrome borderline chez les adolescents
Stéphanie Perron espère que son roman Corde raide aidera concrètement des jeunes aux prises avec des problèmes de TPL.

Un livre peut-il sauver des vies? C’est ce que croit Stéphanie Perron, atteinte du trouble de personnalité limite (TPL) et auteure du roman Corde raide, qui évoque pour la toute première fois ce sujet délicat pour les adolescents.

Stéphanie Perron écrit depuis longtemps, mais l’écriture s’est révélée une vraie thérapie lorsqu’elle a fait face à des problèmes personnels pendant son adolescence. Il s’en est suivi la parution d’un premier roman sur l’homosexualité adolescente chez les filles, Nées autres, aux éditions 3 Sista. Et elle vient de publier, dans la collection Tabou des Éditions de Mortagne, un second ouvrage, Corde raide, cette fois-ci consacré à un sujet qui n’est presque jamais abordé avant l’âge adulte : le TPL, qui touche de 1 % à 3 % de la population québécoise.

Reconnaître sa maladie

L’auteure, qui a elle-même été diagnostiquée TPL après un long processus au cours duquel elle a abandonné ses études et son travail, en plus de s’automutiler et de nourrir des pensées suicidaires, considère son livre comme une autofiction. «J’y révèle tout ce que j’ai vécu en matière d’émotions (la colère, les symptômes dépressifs, la peur de se faire rejeter), et j’ai campé l’histoire d’une plus jeune héroïne, Fay, avec sa propre réalité.» L’objectif avoué de Stéphanie Perron est d’informer et d’épauler les jeunes de manière positive : «Je veux leur faire comprendre qu’ils ne sont pas seuls et qu’au moment où ils demandent de l’aide, le premier pas est fait.»

Vivre avec le TPL

L’auteure ne brosse pas, dans son livre, un tableau idyllique de ce qu’elle nomme son volcan intérieur. «On ne guérit pas du TPL et on peut traverser des épisodes de rechute et des crises, mais c’est une maladie avec laquelle on peut apprendre à vivre et qu’on peut contrôler.» Un message positif que plusieurs jeunes aux prises avec des questionnements devraient beaucoup apprécier.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar