Le tourisme pour favoriser l’économie locale

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Le tourisme pour favoriser l’économie locale
Selon une étude de Raymond Chabot Grant Thornton, la MRC Les Moulins accueille 1,2 million de visiteurs annuellement, pour des retombées économiques de 56 M$. (Photo : Simon Laroche)

Si on savait déjà que le tourisme attirait annuellement plus d’un million de personnes dans Les Moulins, cette année élimine tout doute encore possible. Une étude de Raymond Chabot Grant Thornton prouve en effet à quel point industrie touristique rime avec retombées économiques.

Selon l’étude basée sur un sondage tenu par le service touristique de la MRC Les Moulins des mois d’août 2017 à septembre 2018, on estime que l’offre touristique sur le territoire moulinois entraînera des retombées économiques de 279 M$ pour la période de 2017 à 2021, soit 56 M$ par année. Ce sont par ailleurs 1,2 million de visiteurs qui profitent annuellement des activités et des événements qui leur seront proposés pour la même période, le tout soutenu par la création moyenne de 1 373 emplois par année.

Parmi les secteurs d’activités porteurs, c’est la restauration qui génère le plus de recettes touristiques avec 32 % des retombées économiques (17,8 M$ par année), suivi de l’hébergement avec 26 % (14,2 M$ par année) et les attraits et événements avec 17 % (9,4 M$ par année).

Milieu en pleine effervescence

À l’instar des attraits naturels que sont le Vieux-Terrebonne et l’Île-des-Moulins, et bientôt le Domaine seigneurial à Mascouche, les événements sont nombreux à attirer les touristes excursionnistes été comme hiver dans Les Moulins. On n’a qu’à penser au Festival Vins et Histoire de Terrebonne, au Marché de Noël de Terrebonne, à CHAPO, au Festival des arts de Mascouche et à Frissons, sans oublier les nouveautés de cette année, le Grand Montréal Comique à Terrebonne et Octenbulle à Mascouche.

« 1804 – l’événement commence à gagner en popularité, alors que les Tannants sont aussi appelés à grossir, commente Corinne Gendron, conseillère en développement touristique à la MRC Les Moulins. Même les fêtes et les rassemblements familiaux sont en train de devenir des événements touristiques. Les gens avec des enfants invitent leur entourage de l’extérieur et se réunissent sur notre territoire. »

Avenir prometteur

Malgré ce constat plus que favorable pour les années à venir, le service touristique de la MRC Les Moulins est loin de s’asseoir sur ses lauriers. Mme Gendron et son équipe souhaitent continuer de mettre de l’avant certains secteurs d’activités en collaboration avec le milieu, afin de maximiser le potentiel de l’offre touristique. Elle pense entre autres au tourisme équestre. « Il y a déjà beaucoup de chevaux et de sentiers, notamment à Mascouche, et nous avons la volonté de développer un sentier transcanadien de tourisme à cheval », dévoile-t-elle.

Combiné au tourisme familial, le tourisme de plein air, en forêt ou sur l’eau pourrait aussi prendre de l’expansion, selon la conseillère en développement touristique : « On aimerait proposer une offre d’activités régulières pour les familles, qui pourraient venir faire du kayak une journée, dormir sur place et partir en randonnée à vélo le lendemain, par exemple. »

Le vélo compose d’ailleurs le quart des demandes d’information reçues aux différents kiosques du service touristique de la MRC, selon Mme Gendron. Un volet qui pourrait être plus exploité, croit-elle. « C’est un beau produit qui amène beaucoup de gens et donc, qui favorise le tourisme », conclut-elle.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar