LE TRAIT D’UNION MAG : Des terrains de Terrebonne à ceux du Maine

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
LE TRAIT D’UNION MAG : Des terrains de Terrebonne à ceux du Maine
C’est en septembre que l’athlète prendra part à des parties officielles au sein de l’équipe des Black Bear de l’Université du Maine. (Photo : courtoisie)

ATHLÈTE D’EXCEPTION

Un peu avant l’âge de 10 ans, Olivia Chalifoux a été « coupée » d’une équipe d’élite au soccer, car ses entraîneurs ne la trouvaient pas suffisamment bonne. Près de 10 ans plus tard, elle leur  prouve le contraire en intégrant l’équipe des Black Bear de l’Université du Maine.

«Depuis que je suis jeune, je veux aller aux États-Unis pour faire carrière et jouer au soccer», s’est exprimée en français l’athlète de 17 ans qui a grandi dans un milieu majoritairement anglophone à Kirkland, dans l’ouest de Montréal.

Son lien avec la région? Pendant deux ans, soit de 15 à 17 ans, elle faisait partie de l’équipe AAA du Club de soccer Terrebonne. En 2017, Olivia a remporté le Ballon d’argent de la Fédération de soccer du Québec. Elle avait marqué 25 buts en 24 parties lors de cette saison. Toujours joueuse au sein de l’équipe AAA en 2018, elle en était même la capitaine, elle a compté 19 buts cette année-là.

À l’automne, la joueuse de 17 ans performait aux côtés de l’équipe du Collège John Abbott. C’est en janvier qu’elle a fait le saut vers l’Université du Maine, où elle étudie pour devenir physiothérapeute. Elle aurait pu terminer son année au Québec et se rendre là-bas en septembre, mais «je voulais aller réaliser mon rêve tout de suite», a avoué la principale intéressée.

Dans les derniers mois, Olivia a surtout pris part à des entraînements. Ce n’est qu’en septembre qu’elle foulera officiellement les terrains pour participer à des rencontres au sein de la division 1 de la NCAA. «On a des pratiques quatre fois par semaine, en plus de trois « workout ». J’ai pu rencontrer mes coéquipières et tout le monde est motivé et excité», se réjouit-elle.

Déjà son entraîneur, Scott Atherley, n’a que des bons mots pour la jeune femme «On est heureux d’accueillir une attaquante de talent comme Olivia. Elle est athlétique, agressive et versatile. Elle est une véritable marqueuse. L’avoir parmi notre équipe pour la saison d’automne apportera de formidables dividendes, autant à elle qu’à nous (traduction libre)», peut-on lire dans un communiqué sur le site Internet du Black Bear.

La saison prochaine, Olivia Chalifoux espère «prendre part aux séries et grandir en tant que joueuse et équipe afin d’atteindre les plus hauts sommets», conclut-elle.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar