LE TRAIT D’UNION MAG : William poursuit sa route à Muskoka

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
LE TRAIT D’UNION MAG : William poursuit sa route à Muskoka
Bien qu’il soit encore d’âge midget, le Terrebonnien William Tisserand vient de signer un premier contrat avec une équipe junior de l’Ontario, les Muskoka Anglers. On le voit en compagnie d’Olivier Gervais. (Photo : courtoisie)

ATHLÈTE D’EXCEPTION

Bien qu’il soit encore d’âge midget, le Terrebonnien William Tisserand vient de signer un premier contrat avec une équipe junior de l’Ontario, une formation de la Canadian premier junior hockey league (CPJHL), les Muskoka Anglers.

«Je suis excité, a lancé William. J’ai vraiment hâte de me rendre là-bas, de rencontrer les autres joueurs et les entraîneurs. J’ai vu leur façon de jouer, c’est intense comme j’aime.»

Ça commence par de bons commentaires

L’an dernier, William a joué pour Somang Hockey à Terrebonne, un programme de développement de hockey. «Avec l’équipe, nous sommes allés jouer des matchs en Ontario. Un entraîneur qui me connaissait a parlé de moi à l’entraîneur des Anglers. Par la suite, ils sont venus me voir et nous avons eu nos premiers contacts. Ils m’ont dit avoir été impressionnés par mes capacités de gardien de but et mon jeune âge. Ils ont aimé ma persévérance et mon endurance, car l’an dernier, nous avons joué une centaine de parties et je montrais la même force», a ajouté l’athlète. William est un grand gardien. Il mesure un peu plus de 6 pieds et est très rapide, des qualités de plus en plus recherchées chez les gardiens de but.

Ce dernier a déjà eu une discussion avec l’un des entraîneurs de l’équipe, Roy French. «L’objectif du club est de remporter la coupe et il souhaite que j’y participe. Sans me dire le rôle que j’aurai à jouer au sein de la formation, il m’a dit que je pouvais y contribuer. C’est vraiment très encourageant, d’autant plus que l’an dernier, les Anglers se sont rendus jusqu’à la finale des séries d’après-saison.»

Pour se préparer à la prochaine saison, William est déjà à l’entraînement. «J’aimerais me renforcer et prendre du tonus musculaire. Je vais aussi participer à un camp pour gardiens de but avec Olivier Gervais des Rockets de Laval et mon entraîneur de gardien de but de l’an dernier.»

Les études et le sport

La CPJHL, c’est aussi une ligue très «scolaire» dans laquelle les résultats à l’école sont plus importants que les performances sportives. «Le suivi scolaire prend beaucoup de place. Nous devons obtenir au moins 70 % dans toutes les matières. Et s’il arrivait qu’on échoue à deux cours d’une même session, on pourrait être exclu de l’équipe», a précisé William.

Si vous visitez la page Facebook de William, vous remarquerez qu’il y est inscrit qu’il «travaille» pour la LNH. Évidemment, à son âge, ce serait peu probable. «C’est mon objectif. Je le visualise depuis que je suis petit. Et depuis deux ans, ça prend forme et ça devient de plus en plus sérieux.»

Il a discuté avec deux universités et a reçu des offres de quelques clubs juniors AAA du Québec. Il a choisi Muskoka pour son programme.

Pour William Tisserand, toutes les portes sont maintenant ouvertes. La LHJMQ, le réseau américain et même l’Europe demeurent des possibilités pour le gardien de but.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar