Le Vieux-Terrebonne revit

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Le Vieux-Terrebonne revit
Le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, donnait des détails sur le projet pendant que des commerçants et des travailleurs s'affairaient à réaménager le secteur, le 25 juin. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Après trois mois de confinement, le temps est venu de « redonner l’espace public aux commerçants et aux citoyens ». C’est ainsi que le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, a lancé la visite du chantier du Vieux-Terrebonne qui se métamorphose pour l’été dans le but de stimuler la reprise économique.

Des dizaines de travailleurs s’activaient, le 25 juin, à aménager le secteur de façon à permettre d’étendre les terrasses dans l’espace public. Quelques dizaines d’espaces de stationnement ont dû être sacrifiés. Dans le cas du restaurant Da Pietro, par exemple, le retrait de seulement deux cases a permis d’aménager une terrasse de 10 tables pour deux. Des tests ont été réalisés avec des camions de pompiers partout dans le secteur pour s’assurer que ceux-ci puissent circuler en cas d’urgence.

La circulation locale est permise sur le boulevard des Braves ainsi que sur la rue Saint-François-Xavier, mais la configuration a été revue en conséquence. La rue Saint-Pierre est fermée entre Sainte-Marie et Saint-André. La circulation sur la rue Sainte-Marie se fait à contresens entre Saint-Pierre et Saint-Louis. Le tout, jusqu’au 6 septembre. Des correctifs pourraient être apportés au besoin.

Marie-Josée Dion, coordonnatrice à la planification urbaine, a souligné que ce projet est le fruit « du travail de l’ensemble des directions ». « S’il y a un projet qui est mobilisateur et rassembleur, c’est bien celui-là. Venez encourager nos restaurateurs », a ajouté Kate Primeau, coordonnatrice au développement économique.

Le respect des résidents

Une grande partie du succès d’un tel projet repose sur la bonne cohabitation entre ceux qui voudront profiter des terrasses et les résidents du Vieux-Terrebonne. C’est pourquoi la musique cessera à 21 h 30 à l’extérieur. Le personnage Réjean de Terrebonne, campé par l’humoriste Jean-Claude Gélinas, sera la vedette d’une capsule qui sera diffusée sur les plateformes de la Ville pour donner des exemples de comportements à éviter pour maintenir la quiétude et respecter le voisinage.

Néanmoins, des citoyens sont déçus ou inquiets de certains aspects du projet. C’est le cas des 43 signataires d’une pétition déposée récemment contre la piétonnisation de la rue Saint-François-Xavier. « Il faut soutenir la relance. Sur Saint-Pierre, c’est normal, c’est une rue commerciale. Mais Saint-François-Xavier est une rue résidentielle. La Ville a zéro considération pour les résidents », estime Estelle Couillard, l’une des signataires.

Le copropriétaire d’une crèmerie sur le boulevard des Braves dit pour sa part n’avoir été aucunement consultée en lien avec ce projet. Le débarcadère qu’il utilise habituellement pour décharger sa marchandise a été utilisé pour agrandir la terrasse du restaurant voisin, déplore Mario Lapointe. Une représentante de la Ville est allée à sa rencontre, le 25 juin, pour trouver des pistes de solution.

De son côté, Mouvement Terrebonne salue le projet dans son ensemble, « malgré le manque flagrant de consultations préalables ».

Partager cet article

2
Commentez l'article

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Marc MessierJean-Pierre Perron Auteurs de commentaires récents
Jean-Pierre Perron
Invité
Jean-Pierre Perron

Des tests n’ont certainement pas été réalisés au coin du boul. des Braves et rue Saint-Louis. Les camions provenant du Boul des Braves ne peuvent tourner pour se diriger sur la rue Saint-Louis en direction est sans empiéter largement sur cette dernière et ce face aux automobiles qui se dirigent en direction ouest tout en surveillant les nombreux pietons à cette intersection. Danger en perspective.

Marc Messier
Invité
Marc Messier

Stimuler disent-ils….