L’école des Trois-Saisons a des allures de cirque

Kevin Riopel
L’école des Trois-Saisons a des allures de cirque
Noémie Lepage a réalisé un numéro de trapèze qui a plu au public lors des deux représentations du spectacle de fin d’année de l’école les Trois-Saisons, à Terrebonne. (Photo : Kevin Riopel)

L’école des Trois-Saisons, à Terrebonne, s’est transformée en cirque les 2 et 3 juin, alors que les élèves du groupe Action-sport ont présenté leurs numéros à un public conquis d’avance.

Tout au long de la soirée du 2 juin, les 60 artistes ont soutiré les applaudissements aux quelque 150 spectateurs réunis dans le gymnase de l’école Trois-Saisons. Les numéros de jonglerie et de gymnastique avaient de quoi impressionner, mais ce sont les acrobaties aériennes qui ont le plus retenu l’attention, autant du côté du trapèze que des numéros de tissu. L’animation entre les numéros, assurée par deux animateurs et deux clowns maladroits, a permis d’oublier l’attente lors des transitions.

Outre la performance inoubliable des jeunes, deux professionnels ont fait une apparition appréciée lors du rappel. Leur humour et leur talent de jongleurs ont émerveillé petits et grands. «Je remercie Bernard Lebel et Gabriel Gascon pour ce numéro et pour leur aide au projet, tout comme Daniel Dupré, un autre éducateur physique. Leur collaboration est essentielle afin que nous puissions offrir un programme de qualité aux jeunes», a mentionné Pierre Grondin, éducateur physique à l’école des Trois-Saisons et responsable du projet.

Si la soirée s’est terminée sous une ovation méritée, les jeunes ont pu présenter de nouveau le spectacle le lendemain. À cette occasion, ce sont les enfants d’écoles primaires de la région qui se sont laissé émerveiller par les prouesses de ces jeunes au talent indéniable.

«Les élèves ont travaillé très fort pour présenter cette soirée, autant ceux du programme Action-sport que les autres élèves qui se sont greffés au spectacle. Nous sommes heureux d’avoir la chance d’offrir ce programme unique au niveau secondaire à la Commission scolaire des Affluents. D’ailleurs, nous sommes parmi les écoles les mieux équipées au Canada, ce qui nous permet d’élargir l’éventail des numéros», conclut M. Grondin.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar