L’économie et l’environnement font bon ménage

PERSONNALITÉ ÉCONOMIQUE 2005

On peut dire que le succès des Nettoyeurs Éco-Logique Vincent Plus, qui, en 2005, ont remporté un prix Phénix de l’environnement et ont vu naître une seconde succursale dans la région, n’a d’égal que le travail acharné de Diane Cloutier, copropriétaire de l’entreprise avec son mari, Léo.

Mélanie Savage

Diane Cloutier est une pionnière dans son domaine. Des années de persévérance et un souci de préserver l’environnement l’ont menée à ouvrir à Terrebonne, il y a 10 ans, une première succursale des Nettoyeurs Éco-Logique Vincent Plus. En février 2005, elle ouvrait enfin une deuxième succursale de la bannière, cette fois-ci à Mascouche. On y trouve la « Cadillac » des équipements de nettoyage, une machine de 3 500 livres qui fonctionne selon un procédé écologique.

Phénix de l’environnement

C’est ce souci constant de l’environnement qui a valu à Diane Cloutier, en juin, un Phénix de l’environnement. Ce prix est d’autant plus impressionnant que le commerce rivalisait dans sa catégorie avec BPR, une importante firme de génie-conseil de Québec, et Norsk Hydro Canada, filiale canadienne d’une grosse multinationale des secteurs de l’énergie et de l’aluminium. Un membre du jury a même invité la femme d’affaires à aller donner une conférence lors d’un colloque de l’AMEUS (Association de la maîtrise en environnement de l’Université Sherbrooke) le 24 février. Rappelons que Diane, Léo et leur équipe ne font pas qu’utiliser des machines écologiques : ils emploient des housses réutilisables, du papier recyclé, réutilisent les cintres en métal, récupèrent les matières recyclables, et quoi encore!

Diane Cloutier est par ailleurs impliquée à la Chambre de commerce de Terrebonne et au Club Optimiste de Terrebonne.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar