L’effondrement partiel d’un toit fait 4 blessés

L’effondrement partiel d’un toit fait 4 blessés

Quatre personnes ont été légèrement blessées, dont deux transportées à l’hôpital, à la suite de l’effondrement partiel du toit d’un bâtiment commercial sur le chemin Pincourt, à Mascouche. Il était presque midi, le 27 février, lorsqu’un appel a été fait au 9-1-1 pour que des policiers et des pompiers se rendent aux locaux utilisés par l’entreprise Paysagiste Déneigement Desjardins. Sur place se trouvaient quelques personnes qui étaient parvenues à sortir du bâtiment avant l’arrivée des services d’urgence. Mais les pompiers ont dû procéder à une opération délicate, qui a duré pratiquement une heure, pour extirper un homme coincé sous les débris, explique Isabelle Gagné, de la Ville de Mascouche. Celui-ci était toutefois conscient et parlait aux pompiers. La cause précise de l’effondrement n’est pas déterminée, mais tout porte à croire que la toiture aurait cédé sous le poids de la neige et de la glace, selon les policiers. Fait inusité, le bâtiment n’a été construit qu’il y a quelques mois. Des vérifications devront être faites à savoir s’il y a eu une mauvaise conception, précise André Voyer, de la police de Mascouche. Le bâtiment est présentement condamné et des spécialistes doivent se rendre sur place pour analyser l’état de la structure. La police de Mascouche ainsi que la CNESST ont ouvert une enquête. (Texte et photo: Jean-Marc Gilbert)

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
R.Grenon Auteurs de commentaires récents
R.Grenon
Invité
R.Grenon

La neige a bon dos n’est-ce pas le concepteur e saavait pas qu’au Quebec il neige à tous les hivers….ssans compter que les neiges precedentes avaient fondues.
Erreurs de calcul ou le contracteur a commandé une moindre quantité de trust ou des trusts plus faibles pour sauver de l’argent.
L’urbanisme qui s’occupe de beaucoup de choses, exige-t-elle des plans certifiés par ingenieurs?