Les autos diesels et hybrides de plus en plus populaires

Signe que le prix de l’essence pèse de plus en plus dans la balance quand vient le temps de changer de véhicule, plusieurs concessionnaires de la région sont littéralement submergés de demandes pour des véhicules diesels et hybrides.

Éric Ladouceur

C’est le cas chez le concessionnaire Volkswagen Mascouche, où la demande pour les véhicules de type TDI fonctionnant au diesel ne cesse d’augmenter. «Tous les gens qui entrent chez nous n’ont qu’un mot dans la bouche : « TDI ». Il y a de l’attente pour les Jetta TDI avec transmission automatique, mais nous avons encore quelques modèles à cinq vitesses disponibles», explique Michel Paré, représentant aux ventes.

Technologie hybride

Du côté des véhicules hybrides, Sébastien Brassard, du concessionnaire Honda de Terrebonne, a clairement remarqué un engouement immédiatement après la hausse à 1,34 $ le litre, le 1er septembre. «Jusque-là, à cause du prix plus élevé de nos véhicules hybrides, il n’y avait pas beaucoup de gens qui s’intéressaient à ce type de véhicule. Avec les récentes hausses du prix de l’essence, l’achat d’une auto hybride devient de plus en plus pertinent, et dès qu’il y a eu la hausse la semaine dernière, des gens ont commencé à nous téléphoner pour en savoir plus sur nos modèles hybrides Civic et Accord.»

Même son de cloche du côté de Léveillé Toyota, qui a vu la demande pour son modèle Echo augmenter. «Alors qu’avant environ sept personnes sur 10 entraient chez nous pour une Echo, ils sont maintenant neuf sur 10 à le faire. La demande a aussi augmenté pour nos véhicules hybrides Prius et Highlander, ainsi que la Corolla, qui n’est pas beaucoup plus gourmande que la Echo», indique Christiane Fréchette.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar