Les brèves du milieu municipal

La Ville de Terrebonne est à la recherche de deux citoyens désirant s’impliquer bénévolement au sein du comité spécial portant sur l’itinérance et la toxicomanie. Le comité a comme mandat de dresser un portrait de la situation de l’itinérance et de la toxicomanie et de recommander au comité exécutif de la Ville de Terrebonne des pistes de solution à ces problématiques. Sous la présidence du conseiller municipal André Fontaine, le comité est composé des conseillers municipaux Simon Paquin et Dany St-Pierre ainsi que plusieurs intervenants de directions ou d’organismes concernés. Pour connaître les critères de sélection et la procédure à suivre afin de soumettre une candidature avant le 24 juillet à 23 h 45, visitez le https://bit.ly/2Ly2J3c.

***

Afin d’accélérer le processus de certains travaux plus accessibles, la Ville de Mascouche a transformé des demandes de permis par un formulaire de déclaration de travaux. Les citoyens devront donc remplir cette déclaration sans frais, en ligne, et la faire parvenir au Service de l’aménagement du territoire. Même si un permis n’est pas nécessaire pour l’exécution des travaux ciblés, il reste qu’il est de la responsabilité du citoyen que le projet respecte la réglementation en vigueur. Balcons, galeries, perrons ou patios, cabanons, gazebos et pergolas, rénovations résidentielles, ventes de garage et assemblées publiques sont visés par ce changement. Pour en savoir plus : https://ville.mascouche.qc.ca/services-aux-citoyens/permis.

***

La Ville de Terrebonne a adopté une modification à sa réglementation concernant la répartition du financement pour l’acquisition du corridor de biodiversité, un espace naturel protégé de plus de 650 hectares permettant la préservation des habitats pour la faune et la flore. Cette modification réglementaire vient établir le taux de répartition du montant de l’emprunt pour l’acquisition à tous les immeubles imposables de la ville, contrairement à un taux de répartition de 75 % aux immeubles imposables à l’intérieur du bassin riverain et 25 % à l’ensemble des immeubles imposables de la ville. «Cette précédente répartition du financement ne reflétait pas la hauteur de l’héritage que le corridor de biodiversité représente pour toute la ville. […] Le corridor de biodiversité s’inscrit donc dorénavant comme un patrimoine durable pour tous les citoyens de Terrebonne et les générations futures», a mentionné le maire Marc-André Plante.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar