Les cas actifs diminuent, le déconfinement s’accélère

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Les cas actifs diminuent, le déconfinement s’accélère
À compter du 22 juin, les rassemblements intérieurs et extérieurs de 50 personnes seront permis dans certains lieux publics du Grand Montréal, dont à Terrebonne et Mascouche.

À mesure que les cas actifs diminuent un peu partout au Québec, dont dans la MRC Les Moulins, le déconfinement s’accélère dans de nombreux secteurs d’activité.

Dans le bilan diffusé le 16 juin par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière, on ne compte que 119 cas actifs de COVID-19 à Terrebonne et Mascouche, soit près de la moitié (45 %) des 263 actifs recensés dans l’ensemble de Lanaudière. En contrepartie, la MRC Les Moulins est aussi la seule de la région où le taux de rétablissement dépasse les 90 % avec 90,1 %. Au total, 34 Moulinois ont perdu la vie parmi les 203 décès déplorés par le CISSS de Lanaudière. Toujours dans le bilan diffusé le 16 juin, on dénombre 12 personnes hospitalisées dans Lanaudière, dont 3 aux soins intensifs.

Dans les résidences pour aînés, le tableau produit par le ministère de la Santé et des Services sociaux indique la Résidence Le Jour et La Nuit (Pavillon Sainte-Marie) et la Villa de la Châtelaine, comptent toutes deux un résident atteint du virus. Du côté du CHSLD des Moulins, à Terrebonne, le Groupe Santé Arbec affirme qu’il ne reste qu’un cas positif du côté des résidents et deux parmi les employés.

Déconfinement accéléré

Une pluie d’annonces ont été faites au cours des derniers jours en matière de déconfinement. En tourisme, les zoos, les jardins et les fermes agrotouristiques peuvent rouvrir à compter du 19 juin. Les excursions maritimes peuvent reprendre le 1er juillet.

À partir du 22 juin, en plus de la réouverture des restaurants, les rassemblements intérieurs ou extérieurs de 10 personnes seront autorisés dans la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dont à Terrebonne et Mascouche. Le tout sous certaines conditions, dont le respect d’une distance physique de 2 mètres. Lorsque la distance n’est pas possible, le gouvernement recommande fortement le port du couvre-visage.

Aussi le 22 juin, les rassemblements intérieurs et extérieurs de 50 personnes seront permis dans certains lieux publics. La distance physique de 1,5 mètre sera autorisée lorsqu’il n’y a pas de circulation, comme dans une salle de cinéma ou de spectacle.

Finalement, le 16 juin, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a fait connaître les détails de son plan pour la rentrée scolaire de l’automne. Ce plan comprend un retour physique en classe pour tous les élèves du préscolaire, du primaire et de 1re à 3e secondaire. Les ratios seront les mêmes qu’en 2019, mais les classes seront organisées en sous-groupes de six élèves ou moins. De plus, les élèves resteront dans le même local et ce sont les enseignants qui se déplaceront de classe en classe, sauf lors des cours d’éducation physique. Les détails pour les élèves de 4e et 5e secondaire, des cégeps et des universités sont disponibles sur le site Internet du gouvernement du Québec.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar