Les enfants et le sport dans la mire conservatrice

À la suite des deux débats des chefs et des déclarations de ceux-ci sur plusieurs sujets, Michel Paulette, candidat du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Montcalm, a tenu à mettre l’accent sur certaines promesses faites par son chef, Stephen Harper.

Éric Ladouceur

« Au cours de la dernière fin de semaine, Stephen Harper a insisté sur deux aspects importants à ses yeux : les enfants et le sport. D’abord, il a promis un crédit d’impôt de 1 200 $ pour permettre aux parents d’avoir le choix du service de garde qu’ils préfèrent pour leur enfant. De plus, il a promis un crédit d’impôt de 500 $ applicable pour les enfants qui pratiquent un sport. Au lieu de continuer à toujours mettre de l’argent dans la santé, je pense que c’est une bonne initiative pour faire de la prévention chez les jeunes et les inciter à pratiquer un sport qui les gardera en forme », explique le candidat conservateur.

Baisse de la TPS

Interrogé par plusieurs citoyens sur la promesse du chef conservateur de baisser la TPS de 7 % à 5 %, M. Paulette tient à expliquer pourquoi M. Harper a préféré cette voie plutôt qu’une baisse des impôts. « C’est une mesure qui vise principalement les gens qui gagnent le moins d’argent. Au Canada, il y a beaucoup de travailleurs qui ne gagnent même pas assez d’argent pour payer de l’impôt. Une baisse d’impôt ne présente donc aucun avantage pour eux, tandis qu’une baisse de la TPS leur procurerait des économies d’argent directement à la caisse », ajoute M. Paulette.

Interrogé sur la possibilité d’un débat tel que demandé par son adversaire libéral dans Montcalm, Michel Paulette a dit n’y voir aucun problème, pourvu que l’exercice en vaille la peine pour les électeurs, qui auront sûrement d’autres chats à fouetter pendant la période des fêtes.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar