« Les grandes dames du jazz » vues par la Sinfonia

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
« Les grandes dames du jazz » vues par la Sinfonia
Kim Richardson et Jessica Vigneault chanteront les grandes dames du jazz.

C’est à un nouveau spectacle de sa série Pop que la Sinfonia de Lanaudière vous convie, le 22 février au Théâtre du Vieux-Terrebonne. Les grandes dames du jazz envahiront la scène à travers les voix de Kim Richardson et de Jessica Vigneault, au son des cordes de l’orchestre ainsi que d’un big band.

«L’idée, c’est de jouer ce qu’on appelle les standards popularisés par les grandes dames du jazz», dévoile Stéphane Laforest, chef d’orchestre de la Sinfonia de Lanaudière, qui produit le spectacle. Et qui sont ces grandes dames du jazz? Ella Fitzgerald, Natalie Cole et Nina Simone, bien sûr, sans oublier les autres.

«Ella Fitzgerald est une pionnière. Son impact est immense sur le jazz. On peut la comparer à tous les chanteurs masculins. Elle a joué avec tous les grands. À l’époque de l’émergence de la culture des Noirs, elle a été une des premières à être aimée des Blancs», relate celui qui avait envie de proposer un pendant féminin au concert mettant en vedette Sinatra et Bubble qu’il avait offert avec la Sinfonia l’an dernier.

Quant au programme musical : «Nous allons jouer des titres que le public va reconnaître, assure le maestro. Nous ne voulons pas faire peur aux gens avec de la musique jazz trop poussée. Ces pièces, ils les entendent dans les ascenseurs, au centre commercial ou à l’épicerie.»

Lui-même clarinettiste de formation, M. Laforest a fait partie à une certaine époque d’un big band dans lequel il jouait du saxophone. Son intérêt pour le jazz ne date donc pas d’hier. Dans l’optique où il souhaitait, lors de la création de la Sinfonia il y a 25 ans cette année, mettre sur pied un orchestre différent, qui allait pouvoir jouer autant du classique que du populaire, il renoue avec ses anciennes amours. Plus tôt dans la saison, l’orchestre avait présenté un concert de Noël et un autre de rock dans le cadre de la série Sinfonia Pop.

Les deux voix du concert

Sur scène avec le chef Laforest et les musiciens, on retrouvera deux autres grandes dames, en l’occurrence Kim Richardson et Jessica Vigneault. «Kim, c’est notre Fitzgerald à nous, affirme l’homme qui a plus d’une fois collaboré avec la chanteuse. Quant à Jessica Vigneault, la fille de Gilles Vigneault, je n’ai jamais travaillé avec elle, mais elle a une belle réputation, et les deux s’adonnent très bien ensemble. C’est une combinaison gagnante!»

Kim Richardson a commencé sa carrière à un très jeune âge, d’abord comme actrice et danseuse dans des théâtres de la région de Toronto. Au fil des ans, elle a accompagné plusieurs chanteurs, tels Céline Dion, Barry White, Stevie Wonder, Nanette Workman, Corey Hart et Roch Voisine, pour ne nommer que ceux-là. On l’a aussi vue à la télévision, dont à Belle et Bum et à Prière de ne pas envoyer de fleurs. Plus récemment, elle tourne avec le spectacle American Story Show. On peut aussi la voir régulièrement au Dièse Onze en formule jazz et au Balcon en formule R&B/soul.

De son côté, Jessica Vigneault a étudié en musique à l’Université de Montréal avec une attirance pour la corde jazz. Son parcours va du Festival International de Jazz de Montréal jusqu’à l’Autriche, où les accords de son piano résonnent sur les albums de divers artistes. Sorti en 2010, son mini-album Un jour, la nuit nous présente les couleurs d’une artiste à part entière.

Les deux femmes uniront ainsi leurs voix chaudes et feutrées pour interpréter les grands airs de jazz connus de tous.

***

Pour assister au spectacle Les grandes dames du jazz, présenté au Théâtre du Vieux-Terrebonne le vendredi 22 février à 20 h, procurez-vous des billets au www.theatreduvieuxterrebonne.com ou au 450 492-4777. Notons qu’à l’achat d’un billet pour ce spectacle, vous obtiendrez le 2e à moitié prix. La promotion est valide jusqu’au 14 février à 20 h.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar