Les Phénix balayés

Pierre-Luc Chenel
Les Phénix balayés
Les Phénix ont terminé la saison régulière au 10e rang de la Ligue midget AAA avec un dossier de 19 victoires, 16 défaites et 5 défaites en prolongation. Sur la photo, le gardien Philippe Bond, qui avait remporté 10 de ses 16 départs. Il a perdu ses deux matchs en séries éliminatoires face aux Estacades. (Photo : Martin Bond)

Les Estacades de Trois-Rivières ont éliminé les Phénix du Collège Esther-Blondin en trois parties. Les Estacades ont porté le coup de grâce le 18 février au Multiglace de Lachenaie.

Zachary Beauregard a été l’unique buteur dans un revers de 4 à 1. L’équipe de Paulin Bordeleau avait perdu les deux premiers matchs de la série en Mauricie par la marque de 4 à 1 et 4 à 3 en prolongation.

Les cinq buts marqués dans cette série par les Phénix ont été inscrits par deux joueurs. Nicolas Kingsbury-Fournier en a trois, tandis que Zachary Beauregard a les deux autres. Tristan Gourdeau et Christophe Farmer ont récolté deux passes.

Le gardien Philippe Bond a perdu les deux premiers matchs de la série et Marc-Anthony Lambert s’est incliné dans la 3e rencontre.

10e dans la saison régulière

Rappelons que les Phénix avaient terminé la saison régulière au 10e rang de la Ligue midget AAA avec un dossier de 19 victoires, 16 défaites et 5 défaites en prolongation. L’équipe de Paulin Bordeleau avait gagné cinq de ses six dernières parties, accordant seulement huit buts dans cette séquence. Philippe Bond avait obtenu deux blanchissages et Marc-Anthony Lambert, un blanchissage dans la dernière étape de la saison.

Bond avait remporté 10 de ses 16 décisions, toujours en saison régulière, et Lambert avait obtenu les 9 autres victoires.

Chez les attaquants, deux joueurs des Phénix s’étaient taillé une place parmi les cinq premiers pointeurs. Thomas Beauregard avait conclu la saison régulière avec 64 points et Christophe Farmer, avec 58. Ils ont marqué 32 % des buts des Phénix.

Vincent Bujold s’était classé au 9e échelon dans la ligue chez les défenseurs. Il avait récolté 23 points en 40 parties. Défensivement, avec les Vikings de Saint-Eustache, les Phénix détenaient le meilleur pourcentage d’efficacité en désavantage numérique à 85 %.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar