Les prothèses sur implants dentaires

Denturologistes Gérard Geoffroy

À l’origine, les implants dentaires ont été développés afin d’offrir un ancrage solide aux prothèses dentaires complètes amovibles. Depuis, on les utilise pour des réalisations prothétiques fixes : couronnes (une seule dent) et pontiques (plusieurs dents adjacentes) ou amovibles (prothèses complètes ou partielles). Le denturologiste ne peut réaliser que des prothèses amovibles.

Un implant dentaire est composé d’au moins trois éléments :

  • L’IMPLANT est la partie non visible installée à l’intérieur de l’os du maxillaire supérieur ou inférieur.

  • Le PILIER est la composante sur laquelle sera fixée la future composante prothétique. Il est vissé sur l’implant (intraosseux) et est visible à l’extérieur de votre gencive.

  • L’ATTACHEMENT est la structure qui sera utilisée pour fixer le travail prothétique en bouche. Ce sera une vis, dans le cas d’une prothèse fixe (que vous ne pourrez pas retirer de votre bouche), ou une autre forme de fixation selon la technique choisie pour les prothèses amovibles (que vous pourrez retirer et installer vous-même dans votre bouche). 

    Aujourd’hui, les techniques de pose d’implants sont vraiment à point. Les chirurgies sont peu souffrantes et la cicatrisation, peu douloureuse. Le succès du travail final repose sur des critères essentiels, soit une technique d’installation précise des implants (effectuée par un chirurgien), le respect des protocoles de cicatrisation (temps d’ostéointégration) et un bon suivi du denturologiste afin d’ajuster votre prothèse durant cette période.

    Pour les prothèses amovibles, le coût du traitement total, excluant la pose des implants, varie selon le type de technique choisie et le nombre d’implants installés en bouche. Il est important de savoir que dans le cas de prothèses complètes (supérieure et inférieure), il est OBLIGATOIRE pour le denturologiste de confectionner des prothèses de précision ou équilibrées.

    Nous vous souhaitons une agréable saison estivale et serons disponibles durant cette période. Vous pouvez consulter l’intégralité de nos chroniques sur le site Web du journal La Revue et sur la page Facebook « Denturologiste Christine Chatillon ».   

Partager cet article

Commentez l'article

avatar