Les sportifs sont prêts!

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Les sportifs sont prêts!
Le tennis fait partie des activités qui peuvent reprendre. À Terrebonne les terrains seront rouverts dès le 20 mai. À Mascouche, ce sera un peu plus tard. (Photo : archives)

Une nouvelle que plusieurs sportifs attendaient est tombée la semaine dernière alors que la ministre Isabelle Charest a donné le feu vert à la reprise de certaines activités et sports individuels à partir du 20 mai. Certaines associations locales sont ravies par l’annonce, tandis que d’autres doivent encore patienter.

Le cyclisme, la course à pied, le tennis, le golf, la natation en eau libre et la pêche font notamment partie des activités qui reprennent, à condition qu’il s’agisse « d’une pratique individuelle ou à deux sans contact » et que le deux mètres de distance soit respecté.

Le sport ou l’activité ne doit pas être un prétexte pour se déplacer entre les régions.

Il s’agit de la première des multiples phases de relance des activités sportives de loisir et de plein air. Mme Charest a ajouté que la reprise de chaque activité sera analysée en fonction de cinq critères : la distanciation physique, le lieu de pratique (intérieur ou extérieur), l’équipement requis, le contexte de pratique et les déplacements requis.

Les entraînements supervisés, les cours en groupe et les sports d’équipe, même avec distanciation physique et même pour les activités extérieures, demeurent proscrits. La ministre s’est d’ailleurs faite prudente en ne s’avançant sur aucune date probable de reprise d’activités comme le soccer, le baseball ou même le camping.

« C’est sûr qu’on n’aura pas l’offre sportive que l’on avait par le passé », a-t-elle indiqué.

Engouement

Les associations pour lesquelles les activités peuvent reprendre ont accueilli très positivement cette nouvelle. « Pour nous, c’est « archipositif ». Mais nous devons respecter les consignes de Rowing Canada Aviron et celles de la Ville de Terrebonne », souligne Daniel Aucoin, entraîneur-chef du Club d’aviron Terrebonne. Le contexte force à revoir certaines façons de faire. Par exemple, il ne sera pas permis d’être quatre ou huit personnes dans la même embarcation. Le solo sera permis ainsi que le double, à condition que les deux personnes vivent sous le même toit.

Le Groupe Plein Air Terrebonne (GPAT) reprendra aussi certaines activités, si son plan de relance est accepté. « On avait déjà commencé l’entretien des sentiers de vélo de montagne, mais il faut notamment installer la signalisation », disait la directrice générale Isabelle Roy, quelques heures après l’annonce gouvernementale.

Les clubs de golf ont annoncé, sur Internet, l’ouverture de leurs parcours à compter du 20 mai. Mais ils devront plier à certaines exigences. Par exemple, les fanions ne doivent pas être touchés et chaque joueur doit avoir son propre équipement.

Le Club de tennis de Terrebonne se réjouit aussi de la reprise, qui se fera selon les exigences de la Ville et les recommandations de Tennis Québec. Pour l’instant, seul le simple sera permis. Les tournois, les joutes interrégions et certaines autres activités demeurent sur la glace, a précisé le président du conseil d’administration, Daniel David.

La Ville de Terrebonne rouvrira graduellement ses terrains de tennis à partir du 20 mai. L’ensemble des installations sera accessible le samedi 23 mai.

Mascouche ne pouvait ouvrir les siens à temps, mais fera connaître la date d’ouverture ainsi que les détails qui s’y rattachent cette semaine.

Soccer et baseball

Les associations de soccer et de baseball, pour leur part, doivent encore attendre. « On sait déjà que si le soccer reprend, on va devoir mettre de côté tout ce qui est tournoi et compétition pour cet été », affirme Jean-Philippe Lagacé, président de l’Association de soccer de Mascouche. Cette dernière se collera aux directives contenues dans le plan de reprise des activités que Soccer Québec a déjà confectionné.

Même chose du côté de Baseball Terrebonne, qui suivra les directives de Baseball Québec, souligne le vice-président Jean-Philippe Parent. Même si plusieurs scénarios sont sur la table et que les fidèles membres ont bien hâte de reprendre, il faudra un certain temps pour tout mettre en place lorsque les autorisations seront données, tant sur le plan organisationnel qu’en ce qui a trait à l’entretien des terrains.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar