L’Essor de «Portrait d’un songe»

L’Essor de «Portrait d’un songe»
Richard Roy, partenaire culturel, Christophe Surget, enseignant responsable du projet, et Jean-Bernard Émond, adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. (Photo : Louise Leblanc)

C’était jour de célébration le 23 novembre au pavillon Pierre-Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec, alors que se déroulait la 22e édition des prix de reconnaissance Essor. Vingt et un projets ont été récompensés, incluant le projet Portrait d’un songe de l’école du Coteau de Mascouche, qui a reçu le prix Isabelle-Aubin.

Les prix Essor, remis annuellement par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et le ministère de la Culture et des Communications, soulignent l’envergure et la qualité des approches pédagogiques et culturelles, la démarche artistique ainsi que l’aspect novateur de projets réalisés dans les écoles québécoises. Ils permettent de reconnaître l’engagement du personnel enseignant et des partenaires du milieu culturel, tout en mettant en valeur le talent et la créativité des jeunes.

Portrait d’un songe

Le projet de l’école du Coteau, Portrait d’un songe, visait à concevoir un quadriptyque en vue de l’exposer au Théâtre Denise-Pelletier durant les représentations de la pièce Le Songe d’une nuit d’été. L’aventure, qui s’est déroulée sous la supervision des responsables Éric Cool, Catherine Jamieson et Christophe Surget, a débuté par l’observation d’une répétition de la pièce de Shakespeare et la rencontre du metteur en scène et des comédiens. Les élèves ont ensuite photographié les comédiens, cherchant à saisir l’émotion éphémère du personnage.

De retour en classe, ils ont créé un décor suggérant des univers figuratifs ou abstraits et se sont photographiés alors qu’ils réinterprétaient l’émotion des comédiens. Soutenus par Richard Roy, médiateur spécialisé en arts visuels, les élèves ont transformé la photo par des techniques mixtes.

Le projet Portrait d’un songe aura permis aux élèves de vivre une démarche artistique d’envergure où ils ont su établir un dialogue sensible entre l’art dramatique et les arts plastiques.

«Les prix de reconnaissance Essor s’inscrivent dans la volonté du gouvernement du Québec de faire en sorte que les élèves entrent en contact avec les arts et la culture pendant leur parcours scolaire. Ils mettent en lumière la passion et l’engagement des nombreux enseignants, et partenaires culturels qui permettent aux jeunes de réaliser des projets extraordinaires. Leurs initiatives enrichissent nos milieux scolaires et incitent nos jeunes à réussir», s’est réjoui Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Pour voir le processus créatif de Portrait d’un songe et en admirer le résultat, visionnez la vidéo au https://youtu.be/hHe0erke-p0.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar