L’exemple de Précision SF Tech comme inspiration

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
L’exemple de Précision SF Tech comme inspiration
Une visite guidée de l'usine de Précision SF Tech a permis de mieux comprendre comment l'entreprise a intégré l'univers de l'industrie 4.0 pour améliorer sa productivité sur tous les plans. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

INDUSTRIE 4.0

Alors qu’un grand nombre d’entreprises songent à prendre le virage de l’industrie 4.0, Précision SF Tech, une entreprise de Terrebonne spécialisée dans l’usinage et l’assemblage de pièces destinées au secteur de l’aéronautique, a déjà amorcé cette transition il y a près d’une décennie. Une vingtaine de représentants d’entreprises sont venus s’inspirer de ses méthodes lors d’une conférence et d’une visite d’usine, le 29 janvier.

L’événement se tenait dans le cadre d’une série de visites dans différentes régions de la province organisées par Sous-traitance industrielle Québec (STIQ), en collaboration avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation.

Des rencontres qui peuvent s’avérer fort utiles pour plusieurs entreprises, puisque selon une enquête réalisée il y a deux ans auprès de 500 entreprises manufacturières du Québec, seulement 22 % d’entre elles confirmaient l’existence d’un plan en lien avec l’industrie 4.0 pour intégrer la numérisation et les technologies de l’information au sein de leurs opérations.

Centraliser

La réflexion de Précision SF Tech s’est amorcée il y a une dizaine d’années, avant même l’arrivée du président actuel, Danny Thibodeau. Le plan consistait à prendre tous les documents et fichiers Excel de chacun des départements de l’entreprise et de centraliser le tout vers une seule application qui permet de faciliter grandement la gestion sur tous les plans : les activités de l’usine, le suivi auprès des clients ou les suggestions d’améliorations des employés qui peuvent être enregistrées dans le système plutôt que formulées verbalement, par exemple.

Et tout ça se traduit par des profits. «Nous avons doublé notre chiffre d’affaires avec le même nombre d’employés dans l’usine», mentionne M. Thibodeau.

La conférence était suivie d’une visite guidée de l’usine pour voir en quoi l’application développée pour les besoins de l’entreprise l’aide au quotidien.

Public attentif

Parmi les entreprises représentées, il y avait notamment le fabricant de meubles Jaymar, situé à Terrebonne. «Nous sommes en pleine implantation d’une stratégie 4.0. Nous venons voir concrètement ce que ça donne sur le plancher», mentionne Sylvain Morissette, responsable technique. «C’est exactement ce que nous voulons implanter. Ça va nous aider», ajoute son collègue Éric Buczkoski, vice-président recherche et développement.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar