L’exposition Artdoise de retour… en mode virtuel

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
L’exposition Artdoise de retour… en mode virtuel
Il y aura une 27e édition de l'exposition Artdoise, malgré la pandémie, mais elle sera accessible seulement en ligne. (Photo: archives)

Malgré l’annulation de Terrebonne en Arts, la Ville de Terrebonne tente de trouver des façons de faire rayonner le milieu culturel en cette période de pandémie. La 27e édition de l’exposition Artdoise aura donc lieu, mais dans une forme virtuelle et durera plus d’un mois.

Du 13 juillet au 16 août, les citoyens pourront admirer près d’une centaine d’œuvres individuelles et collectives réalisées par les participants des cours d’arts visuels et de métiers d’arts dans la dernière année.

Mais au lieu de se rendre dans une salle d’exposition, ils pourront le faire sur le Web, dans une section du site Internet de la Ville de Terrebonne qui sera spécialement créée pour l’occasion.

« Une façon de souligner le début de la saison estivale en célébrant les talents » des artistes de Terrebonne, a affirmé le maire Marc-André Plante, en conférence de presse. « Je suis plus qu’heureuse de voir que la vie culturelle reprend son envol en offrant aux artistes en arts visuels une vitrine de premier plan », a renchéri la conseillère municipale et présidente de la Commission de la Culture, Nathalie Ricard, en soulignant qu’une telle initiative permet « de nous évader, ne serait-ce qu’un instant, de la réalité qui a grandement changé ces derniers mois ».

Une plus grande visibilité?

Bon an mal an, l’exposition Artdoise accueille plus de 700 visiteurs sur l’Île-des-Moulins pendant un week-end. Puisque la version numérique durera plus d’un mois, peut-être que plus de gens auront le temps d’admirer les œuvres exposées virtuellement.

« Cette formule de diffusion pourrait très bien, dans le futur, devenir un complément à l’exposition traditionnelle », suggère le maire Plante. Le cas échéant, la façon de faire pourrait même être bonifiée au fil du temps. « Les outils technologiques étaient présents bien avant la COVID, mais pendant le confinement, bien des gens se sont découvert de nouvelles aptitudes », ajoute le premier magistrat.

C’est donc un rendez-vous à compter au 13 juillet au www.ville.terrebonne.qc.ca.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar