L’Hôpital Pierre-Le Gardeur prêt pour les vacances

Pénélope Clermont

journaliste@larevue.qc.ca

L’Hôpital Pierre-Le Gardeur prêt pour les vacances
Depuis janvier 2017, ce sont près de 700 ressources qui ont été embauchées par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière. (Photo: Archives)

Si l’Association des médecins d’urgence du Québec (AMUQ) anticipe des problématiques d’effectifs durant la période des vacances estivales, on assure que la situation est sous contrôle à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur.

Comme dans tous les milieux professionnels, les travailleurs du secteur hospitalier privilégieront les mois de juillet et d’août pour profiter de leurs vacances d’été.

Afin d’atténuer l’impact de ces congés sur la clientèle de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, «le Centre intégré de santé et de services sociaux [CISSS] de Lanaudière assure une vigilance au niveau de la confection des horaires et la gestion des calendriers de vacances afin d’assurer une meilleure planification des effectifs», dit Pascale Lamy, adjointe au PDG-relations publiques du CISSS.

Du côté de l’AMUQ, c’est l’absence de recrutement de médecins qui est au cœur des inquiétudes, tel qu’indiqué dans un article du Journal de Montréal le 15 mai dernier.

Or, si le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière n’a concrètement recruté aucun médecin supplémentaire pour la saison estivale, spécifiquement, on affirme que 29 nouveaux médecins feront leur arrivée sur le territoire lanaudois au cours de la présente année.

700 ressources embauchées en 2017

Par ailleurs, plusieurs actions de recrutement ont eu lieu en cours d’année pour soutenir les différents services.

«Depuis janvier 2017, il y a eu deux campagnes majeures de recrutement, autant pour le volet des soins infirmiers, incluant les préposés aux bénéficiaires, que pour celui du psychosocial et de la réadaptation», indique Mme Lamy.

En 2017, ce sont près de 700 ressources qui ont été embauchées au CISSS. Plus concrètement, entre le 21 septembre 2016 et le 25 mars 2017, le CISSS a été présent à plus de 18 activités de recrutement dans les maisons d’enseignement, dont quatre universités, huit cégeps et six écoles de formation professionnelle.

«Nous avons également participé à une chronique radio au M 103,5 FM et tenu deux soirées d’information, en collaboration avec le Centre multiservices des Samares, afin de faire connaître et de promouvoir les cohortes de formation du programme d’assistance à la personne en établissement dispensé sur le territoire», souligne Mme Lamy.

Quant à la gestion de ces ressources, on mentionne que le nombre d’employés est ajusté en fonction de l’achalandage.

La quantité de personnel varie donc selon le taux d’occupation des lits et des civières. On n’a cependant pas précisé quel était ce ratio.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar