Libre opinion

Par Gilles Bordonado
Libre opinion
Gilles Bordonado

Guignols

Permettez-moi de commenter l’affaissement d’une autre partie d’une autoroute dans la région. Cette fois-ci, c’est un gros nid-de-poule qui est apparu comme par magie dans une sortie de la 640.

À mon avis, du temps des libéraux, Québec a beaucoup creusé les questions de qualité des travaux et de corruption dans la construction des infrastructures municipales, mais n’a pas levé le petit doigt pour voir ce qui se passait au ministère des Transports, alors que la qualité de nos routes provinciales est pitoyable et se révèle une vraie risée ici comme ailleurs.

Il faut rouler sur la 25 pour se rendre compte de l’amateurisme de ce ministère dont les fonctionnaires ne sont JAMAIS mis en cause publiquement pour la pauvreté des travaux routiers. Sur plusieurs kilomètres de la 25, de larges ornières forcent l’automobiliste à tenir son volant très fort pour éviter de foutre le camp dans le champ. À la hauteur de Saint-Roch-de-l’Achigan, la 25 est carrément dangereuse tant les ornières sont profondes. Et c’est pire quand elles se remplissent d’eau. Bienvenue l’aquaplanage!

Je rappelle que ce sont ces mêmes guignols qui ne sont pas foutus depuis des décennies de mener à terme la 19 et l’élargissement de quelques centaines de mètres de la 337. Pourquoi ces gens n’ont-ils jamais des comptes à rendre?

J’ai bien hâte que le gouvernement Legault se penche sur ce dossier.

Nouveau départ

Les nouvelles du départ de deux des membres de la garde rapprochée de l’administration du maire Marc-André Plante et de l’arrivée du conseiller Robert Brisebois au sein de l’Alliance démocratique de Terrebonne marquent le lancement officiel de la deuxième phase du premier mandat de l’ADT à la tête de la municipalité.

La semaine prochaine, La Revue présentera une longue entrevue avec le premier magistrat de Terrebonne pour parler des 20 premiers mois de son administration et de ses plans. Nous pourrons alors discuter ouvertement des mouvements récents de personnel et de deux élus au conseil municipal, comme des discussions entourant les négociations avec les employés cols bleus et cols blancs, les projets de l’administration et les finances publiques, qui font l’objet de bien des spéculations.

C’est tout de même un électrochoc de voir Nicolas Dufour quitter le cabinet du maire. Cet organisateur important de l’Alliance démocratique de Terrebonne était un proche conseiller de l’administration. Le maire Plante veut véritablement faire un virage dans sa gestion en se séparant de lui.

Le communiqué de presse annonce qu’Alain De Choinière, candidat défait lors de la dernière élection pour l’ADT, occupera une place plus grande au cabinet du maire. C’est une bonne nouvelle, car cet ex-éditeur et homme d’affaires possède une solide expérience professionnelle, un sens politique aigu et un jugement aiguisé.

On s’en reparle la semaine prochaine.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar