Libre opinion

Par Gilles Bordonado
Libre opinion
Gilles Bordonado

Macédoine d’été!

Cela faisait un petit bout que je ne vous avais pas servi une macédoine. En voici une pour l’été. Petite série de commentaires en vue!

 

Belle soirée

Contrairement à la majorité des gens, je n’avais pas vu Broue, première mouture. Ma soirée récente passée au TVT pour voir Broue 2 a été réussie et je recommande la pièce, qui tranche, m’a-t-on dit, avec la première version. Le trio formé de Benoît Brière, de Martin Drainville et de Luc Guérin est hilarant. Encore une fois, on a droit à de vigoureuses prestations physiques et à des répliques savoureuses et complices. J’aime beaucoup ces trois excellents comédiens, mais mon coup de cœur va à Martin Drainville cette année. Cheers!

Solidarité

Touchante, l’entrevue de cette semaine avec la petite Sofiya, une jeune de 7 ans qui se refait une santé au Québec dans le cadre d’un programme développé par Séjour Santé Enfants Tchernobyl. Je me souviens d’avoir également réalisé des entrevues avec cet organisme et de jeunes Biélorusses qui voisinaient la centrale nucléaire. Ils étaient aussi accueillis ici, dans la région, pour se refaire une santé au début des années 1990. Près de 25 ans plus tard, c’est au tour de leurs enfants de nous visiter. Une belle histoire de solidarité.

Gratuité!

Un autre bon coup que celui de la Coalition Avenir Québec de ne pas en appeler de la décision de la Cour supérieure de rembourser les parents pour les frais exigés en trop par les commissions scolaires. Cette décision s’enchaîne à celle de régulariser la situation de la taxe scolaire qui avait été gonflée artificiellement à la suite des coupes sauvages des libéraux sous Philippe Couillard et Jean Charest. La décision de la CAQ de rétablir l’équilibre entre commissions scolaires était pleine de sens. Ça n’avait carrément plus d’allure! La taxe scolaire qui grimpe sans cesse, comme les frais exigés par les écoles. On était bien loin de la gratuité de l’instruction publique inscrite dans la loi.

Les banlieues passent à la caisse

Je suis au diapason des banlieusards sur la question de la nouvelle taxe de 50 $ exigée aux automobilistes. Si je paye, je veux que les usagers d’ici puissent en apprécier les avantages. Pour l’instant, on n’en a que pour le REM et la ligne bleue. Rien de notable pour nous.

Dans la MRC Les Moulins, on parle d’un ajout de 5 M$ aux coffres de la CMM, qui s’ajoutent aux 50 $ déjà exigés sur notre immatriculation, à nos taxes municipales dédiées au transport en commun, à la surtaxe sur l’essence payée sur le territoire de la CMM, sans parler que ce n’est pas gratuit quand on prend l’autobus et le train. Je rappelle que nous sommes les seuls citoyens du grand Montréal à devoir payer pour rejoindre Montréal, car le pont de la 25 est payant. Ce qui me pompe l’huile, c’est qu’on paye, mais que les améliorations n’arrivent pas vite, surtout de Québec. Où sont les voies réservées promises sur la 25, la 640 et la 40 et les mesures favorisant le covoiturage?

Partager cet article

Commentez l'article

avatar