L’opposition rencontre l’Intersyndical

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
L’opposition rencontre l’Intersyndical
Les conseillers du Mouvement Terrebonne, du Nouvel Élan Terrebonne et les conseillers indépendants ont eu une première rencontre avec l’Intersyndical de Terrebonne.

Les conseillers municipaux des deux partis de l’opposition et les conseillers indépendants de la Ville de Terrebonne ont récemment rencontré l’Intersyndical, représentant les employés de la Municipalité, afin d’écouter leurs préoccupations.

Lors de cette rencontre, les discussions étaient principalement axées sur la qualité des services municipaux.

Les conseillers Nathalie Lepage et Marc-André Michaud, du Mouvement Terrebonne, Robert Morin, du Nouvel Élan Terrebonne, et les conseillers indépendants Caroline Desbiens et André Fontaine se disent aussi préoccupés par la situation actuelle et partagent le sentiment que les citoyens en ont de moins en moins pour leur argent, et ce, malgré des sondages de satisfaction rendus publics par la Ville de Terrebonne.

«Nous avons beaucoup de questions concernant le moment auquel ces sondages ont été effectués et le moment auquel la Ville les a rendus publics. Disons que ces sondages ont été commandés au bon moment et présentés également au moment qui faisait l’affaire de la Ville. Les préoccupations de l’Intersyndical rejoignent ce que nous constatons sur le terrain et ce que nous disent les gens», soutient Marc-André Michaud.

Plus cher et moins de services

Selon ces conseillers, les citoyens se voient refiler une facture de plus en plus salée, bien que la qualité des services offerts soit moindre, affirment-ils.

«Nous partageons les préoccupations des employés quant à la protection de nos services municipaux, dans un contexte où la population de Terrebonne est toujours en croissance. Nos citoyens méritent une Ville bien plus efficace et capable de réagir rapidement lorsqu’un citoyen a un problème. Depuis deux ans, c’est tout le contraire», ajoute Robert Morin.

De plus, on déplore que le maire Marc-André Plante tarde à rencontrer ses employés et surtout, qu’il refuse de prendre ses responsabilités et de s’engager à ne plus couper dans les services aux citoyens.

«Nous espérons que le maire et les conseillers de son équipe feront preuve d’ouverture et d’une attitude constructive. De notre côté, le dialogue est bien entamé et nous continuerons d’avoir une écoute active pour le bien de nos citoyens», mentionne la conseillère indépendante Caroline Desbiens.

Parler d’avenir

«Au-delà des chicanes, je souhaite surtout parler d’avenir. Je crois l’Intersyndical lorsqu’il me dit vouloir protéger les services municipaux. De l’autre côté, j’entends l’administration qui se donne comme objectif de les améliorer. Alors, si les deux parties se parlent et mettent leurs préjugés de côté, les négociations progresseront davantage», conclut le conseiller André Fontaine.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar