Luc Thériault : « C’est du détournement légal de fonds publics à des fins partisanes »

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Luc Thériault : « C’est du détournement légal de fonds publics à des fins partisanes »
Luc Thériault, député de Montcalm.

Comme son homologue de Terrebonne, le député de Montcalm, Luc Thériault, a réagi vivement concernant l’utilisation de la subvention salariale d’urgence de la part des partis libéral, conservateur et néo-démocrate.

« C’est complètement anormal que des partis politiques fédéraux, dont deux multimillionnaires, puissent avoir accès à la subvention salariale. C’est un détournement légal de fonds public à des fins partisanes! », a-t-il dénoncé dans un communiqué de presse.

Selon les règles du gouvernement, rappelle le député bloquiste, cette subvention salariale sert à réembaucher les travailleurs mis à pied en raison de la COVID-19, à prévenir d’autres pertes d’emploi et à mieux se positionner pour reprendre les activités normales après la crise. « Or, les activités normales des partis, c’est de ramasser des fonds pour les campagnes électorales. Et des fonds, les libéraux et les conservateurs en ont bien en masse! », martèle M. Thériault en précisant que les libéraux ont amassé, au cours des trois premiers mois de l’année 2020, près de 3 M$. Quant aux conservateurs, ils ont récolté près de 4 M$.

« La subvention salariale d’urgence a été créée pour prévenir des faillites et soutenir les individus et les entreprises, pas pour enrichir et préserver le trésor électoral de partis multimillionnaires, pas pour financer des emplois partisans pour la prochaine campagne électorale des libéraux et des conservateurs! Et tout ça, avec l’argent des citoyens et des citoyennes qui, eux, ont vraiment besoin de cette aide. Vous trouvez ça correct, vous? », conclut l’élu de Montcalm. (PC)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar