Luc Thériault en mode électrique

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Luc Thériault en mode électrique
L’environnement ne restera pas un vide slogan électoral, promet Luc Thériault, candidat bloquiste dans Montcalm. (Photo : courtoisie)

Le secteur du transport est responsable à lui seul de plus de 43 % des émissions de gaz à effet de serre au Québec, et de ce chiffre, 80 % viennent du transport routier, rappelle le candidat du Bloc Québécois dans Montcalm, Luc Thériault. Quand on sait que les voitures électriques ne représentent que 1 % du parc automobile québécois, on constate qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire.

Ainsi, le député sortant a décidé de participer à la solution. «Dans une campagne, je fais beaucoup de kilométrage pour aller à la rencontre des gens. Même si nos budgets sont limités, j’ai décidé d’en allouer une part pour rouler électrique!» a expliqué le bloquiste, qui en a profité pour annoncer les mesures de son parti en la matière.

Le Bloc veut donc bonifier les rabais déjà en place pour les acheteurs qui ont un revenu modeste. Il propose, en plus du programme existant, un rabais supplémentaire de 1 500 $ pour les acheteurs dont le salaire est inférieur au revenu moyen au Canada (47 000 $ annuellement), un autre rabais de 1 500 $ pour le remplacement d’un véhicule âgé de 12 ans et plus par un véhicule électrique, un rabais de 2 000 $ aux acheteurs d’un véhicule d’occasion électrique ou hybride, et propose de déposer une loi zéro émission pour forcer les constructeurs automobiles à rendre disponible un seuil minimal de véhicules électriques sur le marché.

Bourse d’excellence pour économies innovantes

Luc Thériault a de plus détaillé la proposition de son parti pour une péréquation verte. «C’est une réforme fiscale ambitieuse qui transformerait à la fois la taxe carbone et la vieille péréquation pour y inclure des incitatifs concrets à lutter contre les changements climatiques. Il faut remplacer cette péréquation dépassée par une bourse d’excellence pour récompenser les économies innovantes et écologistes.» Entre autres, le Bloc propose que la taxe sur le carbone soit versée aux provinces où les émissions de GES sont inférieures à la moyenne pour créer une péréquation verte qui remplacerait graduellement la péréquation actuelle.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar