L’urgence atteint un taux d’occupation de 233 %

Pénélope Clermont

journaliste@larevue.qc.ca

L’urgence atteint un taux d’occupation de 233 %
Après un temps des Fêtes somme toute stable, l’urgence de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur a connu son plus haut taux d’occupation des cinq dernières années, atteignant 233 % le 6 janvier. (Photo : Pénélope Clermont)

L’urgence de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur a connu son plus haut taux d’occupation des cinq dernières années, les 5 et 6 janvier, atteignant 233 % pour la journée du samedi. On explique la situation par de nombreux cas de grippe, de pneumonie et de maladies pulmonaires chroniques. Le taux était redescendu à 186 % le 9 janvier.

À cet effet, du 22 décembre au 4 janvier, «on remarque une réelle augmentation concernant les visites avec symptômes d’allure grippale», souligne Maryse Bérubé, du Service des communications du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière. Il est en effet question d’une moyenne de 4,5 visites par jour en 2017-2018, en comparaison avec 0,8 visite en 2016-2017 et 0,6 en 2015-2016.

«Le nombre de patients avec diagnostic de grippe ou de pneumonie a aussi augmenté», ajoute-t-elle, déclarant une moyenne de 12,1 visites par jour en 2017-2018 par rapport à 7,2 en 2016-2017. Notons que pour pallier ces journées de grande affluence, le CISSS de Lanaudière affirme avoir plus que doublé les réorientations d’usagers vers la clinique réseau, située en face du centre hospitalier, afin de réorienter les cas moins urgents au bénéfice des cas plus lourds.

Une période des Fêtes stable

Malgré ces chiffres présentant des bonds notables, l’urgence de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur n’a globalement pas connu plus de visites au cours de la récente période de Noël comparativement aux années précédentes.

On rapporte une moyenne de 204 visites par jour contre 212 en 2016-2017 et 183 en 2015-2016. «Les journées les plus achalandées pendant la période d’analyse sont les 27, 29 et 30 décembre avec 222, 234 et 225 visites», précise l’agente d’information. Du côté des arrivées par ambulance, on en a recensé une moyenne de 52 par jour, par rapport à 54 en 2016-2017 et 35 en 2015-2016. Le plus grand nombre a été enregistré le 29 décembre avec 62 ambulances. Quant à l’achalandage sur civière, il est aussi resté stable, présentant un taux moyen d’occupation de 135 %, alors qu’il était de 163 % en 2016-2017 et de 161 % en 2015-2016. Les journées les plus occupées ont été les 27, 28, 29 et 31 décembre, avec des taux respectifs de 161 %, 169 %, 161 % et 167 %. «Nous avions atteint plus de 200 % du 30 décembre 2016 au 4 janvier 2017», compare Mme Bérubé.

Enfin, on a remarqué, toujours dans le temps des Fêtes, une diminution de demandes d’hospitalisation avec une réduction moyenne de 5 par jour comparativement à 2016-2017. Les séjours de plus de 24 heures à l’urgence ont également considérablement diminué, passant de 18 en moyenne en 2015-2016 à 7 en 2017-2018.

Pour prévenir et traiter la grippe

Parce que la grippe ou la gastro-entérite font encore rage, le CISSS de Lanaudière rappelle les mesures préventives à observer pour réduire les risques d’infection et diminuer la propagation des virus, notamment se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon, prendre soin de tousser ou d’éternuer dans le pli du coude, ne pas partager de verres et d’ustensiles, et rester à la maison en cas d’apparition de symptômes.

Le Portail santé mieux-être du gouvernement du Québec (www.sante.gouv.qc.ca) met à la disposition de la population de l’information lui permettant d’évaluer s’il est nécessaire de consulter et, si cela s’avère nécessaire, de trouver les ressources disponibles, avec ou sans rendez-vous, à proximité de chez elle. À cet égard, on indique que pour les personnes en bonne santé, la grippe comme la gastro-entérite se soignent à la maison. Cela dit, il demeure important de surveiller l’évolution des symptômes. N’hésitez pas à utiliser le service Info-Santé 8-1-1 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar