M. Match numéro 7 prend sa retraite

Par Sophie Ginoux
M. Match numéro 7 prend sa retraite
Alain Pomerleau présente le maillot spécial qui lui a été remis lors de l’arbitrage de son dernier match de hockey. «Le 18 est ma date de fête», explique-t-il.

Alain Pomerleau, un des arbitres les plus connus du hockey québécois, quitte la glace après 45 ans de carrière.

On a peine à y croire, et pourtant, c’est bien vrai. Alain Pomerleau, qui a arbitré son dernier match de hockey le 18 mai, a commencé sa carrière en 1975 alors qu’il n’avait que 14 ans. «J’avais un bon coup de patin et j’adorais le hockey, se souvient-il, mais je n’avais pas les aptitudes nécessaires pour devenir un joueur professionnel. Alors, comme mon père était déjà arbitre, il m’a fait entrer dans cette filière.»

Tout a débuté avec des matchs de tout jeunes joueurs à 6 h les week-ends. Puis, M. Pomerleau a arbitré à tous les niveaux de jeu, des pee-wee aux athlètes de la Ligue junior majeur et senior. «J’ai même eu la chance d’arbitrer quelques matchs dans la ligue américaine», raconte le passionné qui a côtoyé une pléthore de grands joueurs pendant sa carrière comme Mario Lemieux, Pat Lafontaine, Gérard Gallant et le Repentignois Jason Pominville.

Une profonde mutation

Alain Pomerleau, que l’on surnomme dans le milieu M. Match numéro 7 pour son talent à privilégier le jeu aux arrêts et aux punitions – il a même été l’initiateur de quelques matchs blancs, un véritable exploit –, a vu le hockey et son arbitrage beaucoup changer au fil des décennies. «La notion de respect sur la glace n’est plus la même envers les autres joueurs comme les arbitres», avoue-t-il. M. Pomerleau regrette d’ailleurs que son sport fétiche soit devenu un peu «moumoune» et «business». «Quant à l’arbitrage, il est maintenant plus robotique à quatre», confie celui qui a fondé l’Association d’arbitres de Lanaudière-Sud. Mais le hockey va lui manquer malgré tout : «Environ 90 % de mes amis évoluent dans le domaine du hockey. C’est mon « boys club ».» Et en retour, M. Match numéro 7 va sans doute manquer au monde du hockey, qui lui a déjà décerné le Prix Hockey Québec en 2008 et l’a intronisé au Temple de la renommée en 2010.

Partager cet article

3
Commentez l'article

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Earl SwansonMichel BrissonJean-Marc St-André Auteurs de commentaires récents
Jean-Marc St-André
Invité
Jean-Marc St-André

Bonne Retraite tellement bien mérité mon cher Alain. Tu vas manquer au hockey c’est certain.

Michel Brisson
Invité
Michel Brisson

Bonne retraite mon chum le monde du hockey va s’ennuyer de toi.Mission accomplie mon Pom.

Earl Swanson
Invité
Earl Swanson

Bonne Retraite Alain , Now you can enjoy life.