Malex Développement investit 20 M$

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Malex Développement investit 20 M$
Le conseiller municipal Eugène Jolicoeur, Jonathan Fontaine, de Construction Fontaine, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, ainsi que Benoît Gagné, de Malex Développement, ont procédé à la pelletée de terre lançant officiellement les travaux de construction. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

DIX-HUIT CONDOS INDUSTRIELS À MASCOUCHE

Le parc industriel de Mascouche comptera bientôt 18 nouveaux condos destinés à de l’industriel léger, sur l’avenue de la Gare. Il s’agit d’un investissement de 20 M$ de l’entreprise Malex Développement, qui possède quelques bâtiments du genre dans la région.

Les travaux ont débuté il y a quelques semaines, mais une pelletée de terre officielle a été organisée le 18 juin. Le bâtiment de deux étages, qui sera construit en deux phases, aura une superficie totale de 185 000 pieds carrés, soit environ 10 000 pieds carrés pour chacun des locaux.

L’imposant bâtiment sera situé en partie sur des terrains vacants qui avaient besoin d’un peu d’amour après avoir été laissés à l’abandon depuis plusieurs années, à l’entrée de ce parc industriel.

La fin de la construction de la phase 1 est prévue pour la fin octobre, tandis que la phase 2 pourrait se terminer au printemps 2021, si les travaux avancent comme prévu, affirme Benoît Gagné, de Malex Développement.

Beaucoup d’intérêt

Jonathan Fontaine de Construction Fontaine affirme que plusieurs entreprises ont démontré de l’intérêt, si bien que 14 des 18 futurs locaux ont déjà été vendus ou loués. Climatisation JFP ainsi que Trilex Inc., un fournisseur d’équipements de chauffage, font partie de ces entreprises. Le site présente un potentiel de création de 200 emplois, selon la Ville de Mascouche.

Quatorze des dix-huit condos industriels projetés ont déjà trouvé preneurs. (Photo : courtoisie)

Cette dernière s’est assurée que les responsables du projet intègrent de la verdure sur le site de la construction. En effet, une cinquantaine d’arbres ainsi que 600 arbustes seront plantés pour verdir quelque peu cette zone industrialisée.

« Ce bâtiment est précurseur. Ça va clasher au départ, mais ça va donner le ton pour le futur du secteur », affirme Charles Thériault, chef de division au développement économique de la Ville de Mascouche.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar