SALON DE L’EMPLOI 2019 : Mariage professionnel inattendu

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
SALON DE L’EMPLOI 2019 : Mariage professionnel inattendu
Alexandra Lebeuf a obtenu un court stage en raison de son attitude positive et de son côté fonceur. Elle a su se rendre fort utile grâce à sa polyvalence, son ouverture et son esprit d'initiative, raconte sa patronne. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Après les salons de l’emploi de Laval, de Saint-Jérôme et de Montréal, c’est à celui de Terrebonne que la conseillère en ressources humaines Alexandra Lebeuf a déniché un premier emploi dans son domaine, l’année dernière, chez Dimensions Portes et Fenêtres. L’histoire est toutefois particulière, puisque l’entreprise ne cherchait alors pas à pourvoir un poste en RH.

«Je cherchais désespérément un emploi, mais puisque je n’avais pas fait de stage dans ma formation, tous les employeurs me disaient que je manquais d’expérience», raconte la femme de 25 ans.

C’était avant de rencontrer Christine Cholette, directrice générale de Dimensions Portes et Fenêtres, lors du 19e Salon de l’emploi des Moulins en avril 2018.

À ce moment précis, l’entreprise n’était pas à la recherche de personnel en ressources humaines. Toutefois, Mme Cholette aimait tellement son attitude, son côté fonceur et sa soif d’apprendre qu’elle lui a offert un stage de quelques jours.

Créer son propre poste

Au bout de ces quelques jours, Alexandra Lebeuf a démontré à Mme Cholette, qui est aussi directrice des ressources humaines, ce qu’elle pouvait apporter à l’entreprise. Cette dernière a rapidement vu, en l’embauchant, une possibilité de libérer du temps à son propre horaire pour travailler sur autre chose.

Alexandra s’occupe donc à temps plein, depuis mai 2018, des ressources humaines de l’usine de Terrebonne, qui embauche une centaine d’employés.

«Une chance que ça existe»

Alexandra Lebeuf est bien heureuse d’avoir eu l’occasion de discuter avec un employeur dans un contexte comme celui du Salon de l’emploi des Moulins, puisque si elle avait seulement envoyé un curriculum vitae sans aucune expérience de travail, sa candidature n’aurait fort probablement pas été retenue.

«Une chance que ça existe, parce que sinon, je serais peut-être encore en train de chercher. J’adore le contact face à face et je crois que c’est une excellente façon de recruter», souligne la jeune femme.

Fait cocasse, alors qu’elles étaient justement face à face l’année dernière, Alexandra et Christine seront du même côté de la table pour tenter de recruter du personnel pour Dimensions Portes et Fenêtres cette année lors du 20e Salon de l’emploi des Moulins, les 15 et 16 mars au Centre de formation professionnelle des Moulins, à Terrebonne.

 

LISEZ AUSSI : https://www.larevue.qc.ca/ces-perles-rares-trouvees-au-salon/

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
trackback
Ces perles rares trouvées au Salon - Journal La Revue

[…] Économie […]