Martineau et Ouellet à l’université

Photo de Pierre-Luc Chenel
Par Pierre-Luc Chenel
Martineau et Ouellet à l’université
Vincent Martineau ne sera pas loin de la maison, puisqu’il portera les couleurs des Stingers de l’Université Concordia l’an prochain. (Photo : Iften Redjah – Folio photo)

Âgés de 20 ans, Vincent Martineau et Nicolas Ouellet jouent présentement leur dernière saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et ils préparent déjà leur prochaine campagne.

Les deux hockeyeurs évolueront avec une équipe universitaire à l’automne 2020. Vincent Martineau ne sera pas loin de la maison, puisqu’il portera les couleurs des Stingers de l’Université Concordia. «J’avais déjà eu un premier contact avec eux par l’entremise de mon frère. Ensuite, l’entraîneur m’a téléphoné et j’ai bien aimé la façon dont il m’a parlé et dont il me présentait le fonctionnement là-bas, a mentionné le défenseur de l’Océanic de Rimouski. Ça a bien cliqué et c’est pour ça que ça a été mon choix.»

De plus, il sera accompagné de son grand frère, Phélix, qui ne joue pas dans une équipe cette saison, mais qui a déjà commencé ses études à Concordia. La saison dernière, Phélix avait joué 30 parties avec le Rocket de Laval (Ligue américaine de hockey) et 23 rencontres avec les Komets de Fort Wayne (Ligue de hockey de la Côte Est).

«Nous avons été des adversaires dans le junior, mais nous n’avons jamais eu la chance de jouer ensemble, a dit Vincent. Nos parents ne nous ont jamais vus jouer ensemble et c’est la première fois qu’ils vont pouvoir suivre une équipe avec les deux joueurs.»

Le Terrebonnien a choisi le hockey universitaire canadien afin de continuer à jouer du hockey de haut niveau, tout en poursuivant ses études dans un programme qu’il ne peut pas confirmer encore. Il a aussi été approché par McGill, Moncton et Trois-Rivières.

«Je trouve que l’école est une belle option parce que tu sors de là avec un diplôme et je suis ouvert à toutes les possibilités par la suite, a avoué le hockeyeur, qui cumule 11 points en 26 parties. J’avais déjà un petit penchant pour Concordia, surtout parce que mon frère est là-bas. Je ne dis pas que ça n’avait pas cliqué avec les autres, loin de là, mais ça a été mon choix.»

Ouellet à Ottawa

Nicolas Ouellet poursuivra aussi sa carrière au niveau universitaire canadien. La saison prochaine, le Mascouchois défendra l’honneur de l’Université d’Ottawa en portant l’uniforme des Gee-Gees.

L’ailier des Foreurs de Val-d’Or avait deux autres universités dans sa mire et amorcera des études en administration. Cette saison avec les Foreurs, Nicolas Ouellet est deuxième pointeur de l’équipe avec 22 points en 20 parties. Il est de retour au jeu après avoir manqué un mois d’activité à cause d’une blessure.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar