Mascouche prépare ses terrains

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Mascouche prépare ses terrains
Le design de la place éphémère, avec comme prémisse la signification amérindienne de « Mascouche », soit « petit ours », présente un ours, des motifs amérindiens et un clin d’œil à la rivière Mascouche. (Photo : courtoisie)

Intégrée à la programmation estivale de la Ville de Mascouche, Enfin on sort!, la place publique éphémère située à l’angle de la montée Masson et du chemin Sainte-Marie a obtenu l’aval officiel du conseil municipal, lors de la séance du 6 juillet.

Le conseil a en effet donné un avis de motion et déposé un projet de règlement concernant les parcs, terrains de jeu et espaces verts, afin de créer la place publique éphémère du noyau villageois et d’encadrer les activités pouvant s’y dérouler.

L’aménagement des lieux a été réalisé en collaboration avec le Festival des arts de Mascouche et le Jardin Moore, qui ont coloré et fleuri l’espace. La place est accessible au public depuis le 10 juillet, et ce, jusqu’au 30 août de 11 h à 20 h. « La consommation d’alcool avec un repas y est permise », a précisé le maire Guillaume Tremblay invitant la population à encourager les commerçants locaux.

Lors de la même séance, le conseil a autorisé la signature du greffier de la Ville pour la cession du terrain qui accueillera le nouveau centre de formation professionnelle dans le CentrOparc. Dans le même ordre d’idées, un avis de motion a été donné pour autoriser les centres d’hébergement et de soins pour aînés sur le site du SmartCentres.

« Même si le projet de maison des aînés ne va pas de l’avant, tout sera prêt lorsqu’un projet de loi autorisera sa construction », a indiqué le maire en faisant référence au projet de loi 61 qui n’a pas été adopté.

Flotte de véhicules électriques doublée

La Ville a octroyé un contrat pour cinq bornes doubles de recharge 240 V pour véhicules électriques et hybrides, lesquelles se retrouveront dans le noyau villageois et au pavillon en construction aux abords du complexe aquatique. En accord avec son plan stratégique de développement durable, la Municipalité a également doublé sa flotte de véhicules électriques avec quatre nouveaux véhicules acquis chez Grenier Chevrolet Buick GMC, plus bas soumissionnaire, pour la somme de 151 717,30 $.

Enfin, l’entente entre la Ville et la Croix-Rouge pour les services aux sinistrés a été renouvelée pour un an au coût de 8 409 $, tandis que le Mouvement organisé des mères solidaires (M.O.M.S.) et le Centre équestre thérapeutique Harmony font maintenant partie des organismes reconnus par Mascouche.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar