Une mère de six enfants tuée à Mascouche

Par Jean-Marc Gilbert
Une mère de six enfants tuée à Mascouche
La victime est Jaël Cantin, une Mascouchoise de 33 ans. (Photo: Facebook)

Jaël Cantin, une Mascouchoise de 33 ans et mère de six enfants, a été tuée dans des circonstances qui demeurent nébuleuses, tôt jeudi matin. Le drame est survenu dans une résidence du chemin des Anglais, à Mascouche.

Vers 4 h, les policiers de Mascouche se sont rendus à la résidence et ont découvert sur place une homme et une femme blessés. Ils ont tous deux été transportés à l’hôpital, où la femme a succombé à ses blessures en matinée. La vie de l’homme, qui serait son conjoint, n’est pas en danger.

C’est l’Unité des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec qui a pris la relève de cette enquête pour meurtre. «Nous sommes en début d’enquête et aucune hypothèse n’est écartée pour le moment, affirme la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec. Nos enquêteurs étudieront la scène de crime et un poste de commandement est déployé sur place pour toute personne qui aurait de l’information à nous transmettre.»

Six enfants se trouvaient sur place au moment du drame. Ils ont été pris en charge par les policiers, le temps de pouvoir rejoindre des membres de la famille.

Aucune arrestation n’avait été effectuée au moment d’écrire ces lignes.

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
nathalie alain Auteurs de commentaires récents
nathalie alain
Invité
nathalie alain

Bien triste fin pour Jael Cantin…. il y a 17 ans vous avez écrit un article sur elle…. Faire le projet Katimavik ? Un privilège ! Le 1 août 2003 à 0h00 Temps de lecture : 2 min 30 s Parce qu’elle préfère se ressourcer, réfléchir à ce qu’elle veut faire de sa vie, la Mascouchoise Jaël Cantin profitera du privilège de partir neuf mois pour différents coins du Canada dans le cadre du projet Katimavik. Stéphane Fortier Pour être inscrit dans ce projet, il faut avoir beaucoup de chance, selon Jaël Cantin. Il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. »… Lire la suite »