Nadia Di Menna à la tête du chapitre québécois

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Nadia Di Menna à la tête du chapitre québécois
Nadia Di Menna est excitée à l’idée de nouveaux défis au sein de l’Association nationale des propriétaires de terrains de golf du Canada. (Photo : courtoisie)

Membre de l’Association nationale des propriétaires de terrains de golf (ANPTG) du Canada depuis une dizaine d’années, la directrice générale du Centre de golf Le Versant pousse l’implication un peu plus loin en devenant présidente du chapitre québécois de l’association.

Pour Mme Di Menna, élue le 17 novembre à l’issue de l’assemblée générale annuelle de l’association, il s’agit d’une façon de redonner après avoir reçu. «J’avais une dette et c’était à mon tour de m’impliquer. Et quand je le fais, je me donne à 100 %», dit celle qui aura beaucoup de pain sur la planche au cours de son mandat de deux ans.

Elle entend participer de près à l’organisation d’un salon de l’industrie canadienne du golf, en partenariat avec l’Association des surintendants de golf du Canada et la PGA du Canada, salon qui pourrait accueillir jusqu’à 700 participants.

Elle veut aussi tenter de convaincre le gouvernement de considérer les activités de golf comme des frais de représentation pour les entreprises, et donc qu’elles soient déductibles d’impôts. Mme Di Menna souhaite de plus se pencher sur le problème de pénurie de main-d’œuvre qui frappe l’industrie à l’échelle canadienne.

Un regain

Celle qui dirige les activités du golf Le Versant juge que son élection à l’ANPTG tombe à un moment où l’on ressent un regain dans l’industrie. «C’est un bon moment. On sent vraiment que les mauvaises années sont derrière nous», estime Mme Di Menna.

Une recrudescence qu’elle attribue à divers facteurs. «C’est certain que tout ce qui s’est dit dans le cadre de la Commission Charbonneau a terni notre image. Il y a aussi des gens qui pensaient que le golf était réservé à une certaine élite mieux nantie, alors que ce n’est pas le cas du tout», affirme-t-elle, ajoutant de 90 % des terrains de golf sont publics et ouverts à tous, même à ceux avec peu ou pas d’expérience.

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Jean Richard Auteurs de commentaires récents
Jean Richard
Invité
Jean Richard

Félicitation Nadia ,