Nouveau procès, même résultat

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Nouveau procès, même résultat
Le Mascouchois Toufik Benhamiche souhaite maintenant que le gouvernement canadien intervienne pour qu’il puisse enfin rentrer chez lui.

Après la tenue d’un deuxième procès, le Mascouchois Toufik Benhamiche a été trouvé coupable d’homicide par imprudence et condamné à quatre ans d’emprisonnement par le Tribunal provincial de Ciego de Avila à Cuba.

Aussitôt, le Mascouchois a interjeté appel de la décision.

«Je me retrouve de nouveau condamné injustement par ce tribunal», a écrit M. Benhamiche dans un communiqué.

Séjour forcé à Cuba

Rappelons qu’un accident mortel est survenu pendant une activité nautique, alors que la famille était en vacances à Cuba en juillet 2017. L’activité avait été proposée et vendue par un représentant de Sunwing.

À la fin de 2017, Toufik Benhamiche a été trouvé coupable une première fois d’homicide par négligence et condamné à quatre ans d’emprisonnement. Après une inscription en appel, le plus haut tribunal de Cuba annulait le jugement et la condamnation après avoir relevé plusieurs anomalies. Le dossier a été retourné pour une nouvelle enquête et un nouveau procès.

2

«D’un commun accord avec mon avocat, a ajouté M. Benhamiche, j’ai choisi de porter la décision en appel. Ça implique que je doive rester ici une autre année au minimum, soit six mois pour que la procédure d’appel soit entendue par le tribunal suprême et six mois de plus pour que l’affaire soit entendue de nouveau par un tribunal provincial. Compte tenu des irrégularités, il est grand temps que le gouvernement canadien prenne ses responsabilités et intervienne. C’est ce que je souhaite pour moi et, surtout, pour ma famille.»

Plusieurs irrégularités ont été soulevées par le Mascouchois, notamment un juge qui dormait pendant le procès. «Tous l’ont constaté, même un observateur du gouvernement du Canada. Une plainte va être formulée à cet égard à la Cour suprême.»

Intervention souhaitée

Depuis plus d’un an, le député de Montcalm, Luc Thériault, tente d’obtenir des réponses auprès d’Affaires mondiales, mais en vain. Plus tôt en 2018, une pétition de plus de 1 600 noms a été déposée par le député à la Chambre des communes, pétition lancée par une collègue de travail de Toufik Benhamiche.

Au Canada, ce dernier est représenté par Me Julius Grey. Deux procédures ont été déposées. «L’une contre le gouvernement du Canada en Cour fédérale où l’on demande l’intervention du gouvernement canadien et le rapatriement de M. Benhamiche, et l’autre contre Vacances Sunwing en réclamation de dommages-intérêts», a précisé le réputé avocat.

Nous avons également tenté à de nombreuses reprises d’obtenir les commentaires d’Affaires mondiales et de la ministre Chrystia Freeland, mais sans succès.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar